Le patron de la F1 Bernie Ecclestone a refroidi les espoirs du maire de Rome, Gianni Alemano, d'avoir un Grand Prix dans la capitale italienne, estimant que le calendrier ne peut proposer plus d'une course en Italie. "Les équipes souhaitent conserver un maximum de 20 courses dans une année, avec plus de rendez-vous aux Etats-Unis. Pour l'heure, il serait donc impossible de programmer un autre Grand Prix en Italie", a écrit Ecclestone dans un courrier au maire de la capitale, rapporté par l'agence Ansa.

Des négociations étaient en cours depuis quelque temps pour créer un circuit urbain à Rome, aux côtés de Monza qui figure au calendrier de Formule 1 depuis 1950. "Cependant, si Monza était retiré du calendrier, ou s'il était possible d'alterner entre Monza et Rome, ce serait acceptable et je pourrais essayer d'obtenir une telle chose", a poursuivi le grand argentier de la F1.

Le groupe Flammini, qui défend le projet romain, conserve d'ailleurs un espoir: "Ecclestone propose d'alterner la course de Rome et celle de Monza, a déclaré le groupe dans un communiqué. Nous allons parler au club automobile de Milan et au Sias (les propriétaires du circuit de Monza) pour voir s'il existe une possibilité de collaboration".

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le patron de la F1 Bernie Ecclestone a refroidi les espoirs du maire de Rome, Gianni Alemano, d'avoir un Grand Prix dans la capitale italienne, estimant que le calendrier ne peut proposer plus d'une course en Italie. "Les équipes souhaitent conserver un maximum de 20 courses dans une année, avec plus de rendez-vous aux Etats-Unis. Pour l'heure, il serait donc impossible de programmer un autre Grand Prix en Italie", a écrit Ecclestone dans un courrier au maire de la capitale, rapporté par l'agence Ansa. Des négociations étaient en cours depuis quelque temps pour créer un circuit urbain à Rome, aux côtés de Monza qui figure au calendrier de Formule 1 depuis 1950. "Cependant, si Monza était retiré du calendrier, ou s'il était possible d'alterner entre Monza et Rome, ce serait acceptable et je pourrais essayer d'obtenir une telle chose", a poursuivi le grand argentier de la F1. Le groupe Flammini, qui défend le projet romain, conserve d'ailleurs un espoir: "Ecclestone propose d'alterner la course de Rome et celle de Monza, a déclaré le groupe dans un communiqué. Nous allons parler au club automobile de Milan et au Sias (les propriétaires du circuit de Monza) pour voir s'il existe une possibilité de collaboration". Sportfootmagazine.be, avec Belga