Si Van Lierde, souvent pointé en sixième position lors du marathon, n'a jamais vraiment revendiqué la victoire, jamais un triathlète belge n'était pourtant passé aussi près d'une nouvelle victoire belge sur le plus prestigieux triathlon de longue distance au monde. C'est en effet Marino Vanhoenacker qui a longtemps fait illusion en dominant la partie vélo et le début du marathon de cette épreuve dont le dernier vainqueur belge remonte à treize ans et le second succès de Luc Van Lierde en 1999. Mais le Brugeois, qui avait une avance de plus de huit minutes à la fin de la seconde transition, a connu un fameux coup de bambou en course à pied pour abandonner la victoire à son plus proche poursuivant, l'Australien Pete Jacobs. Ce dernier a devancé l'Allemand Andreas Raelert (08h23:40), qui a résisté de toute justesse au retour de notre compatriote Frederik Van Lierde, auteur d'une belle fin de course. La délégation belge d'ailleurs n'est pas passée inapercue à Kona, puisque le rookie Bart Aernouts est passé juste à côté du top 10 (11e en 8h37:31), Axel Zeebroek s'est classé 15e (8:45:12) et Bruno Clerbout a terminé 16e (8:46:44). (BRUCE OMORI)

Si Van Lierde, souvent pointé en sixième position lors du marathon, n'a jamais vraiment revendiqué la victoire, jamais un triathlète belge n'était pourtant passé aussi près d'une nouvelle victoire belge sur le plus prestigieux triathlon de longue distance au monde. C'est en effet Marino Vanhoenacker qui a longtemps fait illusion en dominant la partie vélo et le début du marathon de cette épreuve dont le dernier vainqueur belge remonte à treize ans et le second succès de Luc Van Lierde en 1999. Mais le Brugeois, qui avait une avance de plus de huit minutes à la fin de la seconde transition, a connu un fameux coup de bambou en course à pied pour abandonner la victoire à son plus proche poursuivant, l'Australien Pete Jacobs. Ce dernier a devancé l'Allemand Andreas Raelert (08h23:40), qui a résisté de toute justesse au retour de notre compatriote Frederik Van Lierde, auteur d'une belle fin de course. La délégation belge d'ailleurs n'est pas passée inapercue à Kona, puisque le rookie Bart Aernouts est passé juste à côté du top 10 (11e en 8h37:31), Axel Zeebroek s'est classé 15e (8:45:12) et Bruno Clerbout a terminé 16e (8:46:44). (BRUCE OMORI)