Mehdi Carcela, la jeune étoile du Standard, hésite encore entre la Belgique et le Maroc. Nacer Chadli, le Liégeois d'origine marocaine du FC Twente, a opté pour le Maroc. Vadis du Club Bruges, dont le papa vient du Ghana, a donné la priorité aux Diables Rouges avec qui il disputera, demain, un match amical en Russie. Romelu Lukaku sera évidemment de la partie.

Sans le vouloir, celui-ci est au centre d'une étrange "bataille" médiatique. Alors qu'approchent les fêtes de fin d'année, avec les cortèges de prix et de récompenses, le jeune Lukaku fait partie des nominés pour une catégorie (Espoir masculin) des Mérites sportifs de la Communauté française Wallonie-Bruxelles. Ce trophée, créé à l'initiative des douze chaînes de télévision locales francophones, est attribué après le vote de l'ensemble de la presse sportive francophone. Côté néerlandophone, les journalistes sportifs du nord vont choisir comme chaque année leur géant flamand (Vlaamse Reus). Et Lukaku est un des nominés de cette élection.

Mais, alors, Lukaku est-il francophone ou néerlandophone? Les deux, évidemment: parfait bilingue, et bruxellois. En fin décembre, il sera dans le coup pour le titre de "Sportif de l'année", la plus prestigieuse récompense, attribuée par l'ensemble de la presse sportive belge. L'Anderlechtois ne brille pas que sur les pelouses. Les médias du nord et du sud se l'arrachent et, lui, il constitue un trait d'union entre les deux grandes communautés du pays.

Pierre Bilic

Mehdi Carcela, la jeune étoile du Standard, hésite encore entre la Belgique et le Maroc. Nacer Chadli, le Liégeois d'origine marocaine du FC Twente, a opté pour le Maroc. Vadis du Club Bruges, dont le papa vient du Ghana, a donné la priorité aux Diables Rouges avec qui il disputera, demain, un match amical en Russie. Romelu Lukaku sera évidemment de la partie. Sans le vouloir, celui-ci est au centre d'une étrange "bataille" médiatique. Alors qu'approchent les fêtes de fin d'année, avec les cortèges de prix et de récompenses, le jeune Lukaku fait partie des nominés pour une catégorie (Espoir masculin) des Mérites sportifs de la Communauté française Wallonie-Bruxelles. Ce trophée, créé à l'initiative des douze chaînes de télévision locales francophones, est attribué après le vote de l'ensemble de la presse sportive francophone. Côté néerlandophone, les journalistes sportifs du nord vont choisir comme chaque année leur géant flamand (Vlaamse Reus). Et Lukaku est un des nominés de cette élection. Mais, alors, Lukaku est-il francophone ou néerlandophone? Les deux, évidemment: parfait bilingue, et bruxellois. En fin décembre, il sera dans le coup pour le titre de "Sportif de l'année", la plus prestigieuse récompense, attribuée par l'ensemble de la presse sportive belge. L'Anderlechtois ne brille pas que sur les pelouses. Les médias du nord et du sud se l'arrachent et, lui, il constitue un trait d'union entre les deux grandes communautés du pays. Pierre Bilic