Dimanche, les routes de Flandres vont être envahies d'amateurs de cyclisme. Le Tour des Flandres est LA course par excellence pour tous les coureurs flamands qui sont nombreux dans le peloton et le public ne s'y trompe pas. Chaque année, le Ronde fait figure d'énorme succès populaire. Un simple coup d'oeil sur le bord de la route lors de l'ascension du Mur de Grammont suffit pour s'en convaincre.

Mais les coureurs flamands ne sont pas les seuls à vouloir ajouter la course à leur palmarès. De nombreux étrangers prétendent à la victoire avec en tête de file, le Suisse Fabian Cancellara. Jetons un coup d'oeil sur les principaux favoris.

Fabian Cancellara (Léopard-Trek) : le coureur suisse tient la grande forme. Spartacus a impressionné tout les suiveurs lors du récent GP de l'E3 qu'il a dominé de la tête et des (larges) épaules. Après avoir réalisé le doublé E3-Tour des Flandres en 2010, Cancellara rêve de rééditer la performance cette année. Il est LE grand favori.

Tom Boonen (Quick Step) : vainqueur en 2005 et 2006, Boonen s'est classé deuxième derrière un Cancellara intouchable l'an dernier. Victorieux de Gand-Wevelgem la semaine dernière, le Belge a fait taire ceux qui le disaient en méforme. Mais cela sera-t-il suffisant pour s'imposer sur une course comme le Ronde ?

Philippe Gilbert (Omega Pharma-Lotto) : troisième lors des deux précédentes éditions, Gilbert s'alignera, cette année encore, avec l'ambition de l'emporter. Auteur d'une belle course à Milan - San Remo (troisième), le Belge réussit un joli début de saison avec déjà trois victoires à son compteur.

Heinrich Haussler (Garmin-Cervélo) : battu par le seul Stijn Devolder en 2009, Haussler a prouvé qu'il avait le Ronde dans les jambes. L'Australien n'a pu s'aligner sur la course l'an dernier à cause d'une blessure et aura donc à coeur de confirmer sa performance de 2009 sur une épreuve qu'il considère comme la plus prestigieuse.

Thor Hushovd (Garmin-Cervélo) : le Norvégien fait partie de ces sprinteurs capables de s'accrocher aux meilleurs lors des grandes épreuves. Si la course n'est pas trop dynamitée par les autres gros bras, il faudra compter sur le coureur de l'équipe Garmin-Cervélo.

Juan Antonio Flecha (Sky) : le seul coureur espagnol qui apprécie les courses flandriennes. Juan Antonio Flecha est un baroudeur et est toujours capable de joueur un bon tour au peloton comme le prouve sa troisième place en 2008.

Alessandro Ballan (BMC) : le coureur italien apprécie le Ronde. Vainqueur en 2007, il s'est déjà classé quatre fois parmi les dix premiers. Quatrième du récent Milan - San Remo, Ballan a prouvé sur la Primavera qu'il était en condition.

Filippo Pozzato (Katusha) : l'homme qui empêche les favoris de l'emporter. C'est souvent comme cela qu'on dépeint le coureur italien. Déjà présent deux fois dans le top 10 ces dernières années, les autres coureurs compteront sur lui pour empêcher Cancellara de doubler la mise.

Nick Nuyens (Saxo Bank) : Vainqueur du Tour des Flandres espoirs en 2002, Nuyens s'est classé deuxième de l'épreuve en 2008. Comme tous les Flamands, il rêve d'ajouter le Tour des Flandres à son palmarès et cette année, plus encore que d'habitude, il semble dans de bonnes dispositions. En témoigne sa victoire dans A travers les Flandres.

Stijn Devolder (Vacansoleil) : Vainqueur en 2008 et 2009, Devolder a également remporté deux fois le Ronde junior, c'est dire si le Flandrien apprécie la course. Depuis lors, le coureur a plus souvent déçu qu'à son tour et sa chute lors des Trois jours de La Panne ne rassurera pas ses supporters.

Leif Hoste (Katusha) : trois fois deuxième (2004, 2005 et 2006), Hoste a toujours vu le Ronde se refuser à lui. Il a lourdement chuté lors des Trois jours de La Panne et sa participation a longtemps été incertaine. Il devrait être au départ mais dans quelles conditions ?

En cas de course contrôlée et d'arrivée au sprint, Tyler Farrar, Peter Sagan et Matthew Goss sont souvent cités mais c'est un scénario peu probable. Greg Van Avermaet, Edvald Boasson Hagen, Bjorn Leukemans, Lars Boom, Sebastian Langeveld, Marcus Burghardt, Sylvain Chavanel, Roger Hammond ou encore Karsten Kroon devraient également se montrer mais ils sont sans doute un rien trop courts pour viser la victoire.

Jules Monnier (stg)

Dimanche, les routes de Flandres vont être envahies d'amateurs de cyclisme. Le Tour des Flandres est LA course par excellence pour tous les coureurs flamands qui sont nombreux dans le peloton et le public ne s'y trompe pas. Chaque année, le Ronde fait figure d'énorme succès populaire. Un simple coup d'oeil sur le bord de la route lors de l'ascension du Mur de Grammont suffit pour s'en convaincre. Mais les coureurs flamands ne sont pas les seuls à vouloir ajouter la course à leur palmarès. De nombreux étrangers prétendent à la victoire avec en tête de file, le Suisse Fabian Cancellara. Jetons un coup d'oeil sur les principaux favoris. Fabian Cancellara (Léopard-Trek) : le coureur suisse tient la grande forme. Spartacus a impressionné tout les suiveurs lors du récent GP de l'E3 qu'il a dominé de la tête et des (larges) épaules. Après avoir réalisé le doublé E3-Tour des Flandres en 2010, Cancellara rêve de rééditer la performance cette année. Il est LE grand favori. Tom Boonen (Quick Step) : vainqueur en 2005 et 2006, Boonen s'est classé deuxième derrière un Cancellara intouchable l'an dernier. Victorieux de Gand-Wevelgem la semaine dernière, le Belge a fait taire ceux qui le disaient en méforme. Mais cela sera-t-il suffisant pour s'imposer sur une course comme le Ronde ? Philippe Gilbert (Omega Pharma-Lotto) : troisième lors des deux précédentes éditions, Gilbert s'alignera, cette année encore, avec l'ambition de l'emporter. Auteur d'une belle course à Milan - San Remo (troisième), le Belge réussit un joli début de saison avec déjà trois victoires à son compteur. Heinrich Haussler (Garmin-Cervélo) : battu par le seul Stijn Devolder en 2009, Haussler a prouvé qu'il avait le Ronde dans les jambes. L'Australien n'a pu s'aligner sur la course l'an dernier à cause d'une blessure et aura donc à coeur de confirmer sa performance de 2009 sur une épreuve qu'il considère comme la plus prestigieuse. Thor Hushovd (Garmin-Cervélo) : le Norvégien fait partie de ces sprinteurs capables de s'accrocher aux meilleurs lors des grandes épreuves. Si la course n'est pas trop dynamitée par les autres gros bras, il faudra compter sur le coureur de l'équipe Garmin-Cervélo. Juan Antonio Flecha (Sky) : le seul coureur espagnol qui apprécie les courses flandriennes. Juan Antonio Flecha est un baroudeur et est toujours capable de joueur un bon tour au peloton comme le prouve sa troisième place en 2008. Alessandro Ballan (BMC) : le coureur italien apprécie le Ronde. Vainqueur en 2007, il s'est déjà classé quatre fois parmi les dix premiers. Quatrième du récent Milan - San Remo, Ballan a prouvé sur la Primavera qu'il était en condition. Filippo Pozzato (Katusha) : l'homme qui empêche les favoris de l'emporter. C'est souvent comme cela qu'on dépeint le coureur italien. Déjà présent deux fois dans le top 10 ces dernières années, les autres coureurs compteront sur lui pour empêcher Cancellara de doubler la mise. Nick Nuyens (Saxo Bank) : Vainqueur du Tour des Flandres espoirs en 2002, Nuyens s'est classé deuxième de l'épreuve en 2008. Comme tous les Flamands, il rêve d'ajouter le Tour des Flandres à son palmarès et cette année, plus encore que d'habitude, il semble dans de bonnes dispositions. En témoigne sa victoire dans A travers les Flandres. Stijn Devolder (Vacansoleil) : Vainqueur en 2008 et 2009, Devolder a également remporté deux fois le Ronde junior, c'est dire si le Flandrien apprécie la course. Depuis lors, le coureur a plus souvent déçu qu'à son tour et sa chute lors des Trois jours de La Panne ne rassurera pas ses supporters. Leif Hoste (Katusha) : trois fois deuxième (2004, 2005 et 2006), Hoste a toujours vu le Ronde se refuser à lui. Il a lourdement chuté lors des Trois jours de La Panne et sa participation a longtemps été incertaine. Il devrait être au départ mais dans quelles conditions ? En cas de course contrôlée et d'arrivée au sprint, Tyler Farrar, Peter Sagan et Matthew Goss sont souvent cités mais c'est un scénario peu probable. Greg Van Avermaet, Edvald Boasson Hagen, Bjorn Leukemans, Lars Boom, Sebastian Langeveld, Marcus Burghardt, Sylvain Chavanel, Roger Hammond ou encore Karsten Kroon devraient également se montrer mais ils sont sans doute un rien trop courts pour viser la victoire. Jules Monnier (stg)