"Il y a cinq jours, la narcose a été arrêtée et deux jours plus tard, elle se réveillait", a ainsi déclaré son mari Philippe Reyntjens. "Elle regarde autour d'elle et peut bouger, mais pas encore parler" a-t-il expliqué. "J'espère que tout ira dans le bon sens. J'en saurai plus en fin de semaine". Marie-Claire Moreels, 65 ans, avait été percutée par Johan Vansummeren durant le dernier Tour des Flandres, le 6 avril dernier, avant d'être admise aux soins intensifs, victime d'un grave traumatisme crânien nécessitant un placement en coma artificiel. La phase de réveil est désormais en cours. L'accident s'était produit au moment du passage du peloton à Wielsbeke, en Flandre Occidentale. (Belga)

"Il y a cinq jours, la narcose a été arrêtée et deux jours plus tard, elle se réveillait", a ainsi déclaré son mari Philippe Reyntjens. "Elle regarde autour d'elle et peut bouger, mais pas encore parler" a-t-il expliqué. "J'espère que tout ira dans le bon sens. J'en saurai plus en fin de semaine". Marie-Claire Moreels, 65 ans, avait été percutée par Johan Vansummeren durant le dernier Tour des Flandres, le 6 avril dernier, avant d'être admise aux soins intensifs, victime d'un grave traumatisme crânien nécessitant un placement en coma artificiel. La phase de réveil est désormais en cours. L'accident s'était produit au moment du passage du peloton à Wielsbeke, en Flandre Occidentale. (Belga)