"Bien entendu, j'aurais accompagné volontiers les quatre hommes qui sont arrivés au bout, mais j'étais aujourd'hui un pourcent trop court au moment décisif pour me glisser dans l'échappée. C'est ainsi que je peux résumer l'histoire de la course", a déclaré Tom Boonen. "Je me sentais très bien jusqu'au kilomètre 230 et là, ma lumière a commencé à s'éteindre. J'ai souffert à partir de là. Sur le Vieux Quaremont, j'étais un cran en-dessous, mais j'ai quand même réussi à résister. Ensuite c'était définitivement fini. Je peux être heureux car je suis beaucoup mieux comparé à la semaine passé. La saison se poursuit. Avec l'équipe, nous avons couru pour avoir autant de monde que possible à l'avant. J'ai obtenu le maximum possible." (Belga)

"Bien entendu, j'aurais accompagné volontiers les quatre hommes qui sont arrivés au bout, mais j'étais aujourd'hui un pourcent trop court au moment décisif pour me glisser dans l'échappée. C'est ainsi que je peux résumer l'histoire de la course", a déclaré Tom Boonen. "Je me sentais très bien jusqu'au kilomètre 230 et là, ma lumière a commencé à s'éteindre. J'ai souffert à partir de là. Sur le Vieux Quaremont, j'étais un cran en-dessous, mais j'ai quand même réussi à résister. Ensuite c'était définitivement fini. Je peux être heureux car je suis beaucoup mieux comparé à la semaine passé. La saison se poursuit. Avec l'équipe, nous avons couru pour avoir autant de monde que possible à l'avant. J'ai obtenu le maximum possible." (Belga)