Gianni Meersman est décidément abonné aux 2e places sur le Tour de Wallonie. Il y a signé son 5e accessit lundi derrière l'Espagnol Juan José Lobato, vainqueur au sprint de la 3e étape disputée entre Somme-Leuze et Neufchâteau sur 174,1 kilomètres. Déjà 2e de la première étape samedi à Tournai et de la deuxième dimanche à Perwez, le sprinter de l'équipe Omega Pharma-Quickstep a ainsi ajouté un 5e accessit à sa série personnelle sur le "TRW". "J'avais en effet déjà terminé 2e de la dernière en 2012 à Perwez où j'avais hérité de la 2e place du classement final derrière Giacomo Nizzolo", a indiqué avec humour l'actuel maillot jaune du 35e du Tour de Wallonie. "Porter ce maillot est lourd et je dois remercier mon équipe qui a effectué un énorme travail de contrôle sur toute cette 3e étape. Je termine donc encore une fois deuxième, c'est un peu râlant, mais l'essentiel pour moi est de bien me sentir dans ma tunique jaune que j'ai pu consolider avec 2 fois 2 bonifications en sprints intermédiaires et 6 secondes à l'arrivée. Les deux dernières étapes du Tour de Wallonie sont les plus dures. Mon équipe a beaucoup donné lundi, sans aucun soutien d'autres équipes: il faudra donc bien récupérer pour déjà bien négocier la quatrième étape". (Belga)

Gianni Meersman est décidément abonné aux 2e places sur le Tour de Wallonie. Il y a signé son 5e accessit lundi derrière l'Espagnol Juan José Lobato, vainqueur au sprint de la 3e étape disputée entre Somme-Leuze et Neufchâteau sur 174,1 kilomètres. Déjà 2e de la première étape samedi à Tournai et de la deuxième dimanche à Perwez, le sprinter de l'équipe Omega Pharma-Quickstep a ainsi ajouté un 5e accessit à sa série personnelle sur le "TRW". "J'avais en effet déjà terminé 2e de la dernière en 2012 à Perwez où j'avais hérité de la 2e place du classement final derrière Giacomo Nizzolo", a indiqué avec humour l'actuel maillot jaune du 35e du Tour de Wallonie. "Porter ce maillot est lourd et je dois remercier mon équipe qui a effectué un énorme travail de contrôle sur toute cette 3e étape. Je termine donc encore une fois deuxième, c'est un peu râlant, mais l'essentiel pour moi est de bien me sentir dans ma tunique jaune que j'ai pu consolider avec 2 fois 2 bonifications en sprints intermédiaires et 6 secondes à l'arrivée. Les deux dernières étapes du Tour de Wallonie sont les plus dures. Mon équipe a beaucoup donné lundi, sans aucun soutien d'autres équipes: il faudra donc bien récupérer pour déjà bien négocier la quatrième étape". (Belga)