"Cette victoire, je suis allé la chercher de toutes mes forces", a déclaré Tony Gallopin. "J'ai déjà fait un Tour que je n'aurais pas imaginé. J'avais pensé au maillot jaune toute la journée, là je ne m'y attendais pas, c'est vraiment la surprise. Hier (mardi), je commençais à être un peu malade, un petit coup de froid. En début d'étape, je n'étais pas super. Mais aux 20 kilomètres les jambes tournaient mieux. J'y suis allé. Je connaissais le dernier grimpeur (la dernière côte). Il n'était pas répertorié (sur le livre de route) mais je l'avais vu quand j'étais venu reconnaître le final jusqu'à l'entrée d'Oyonnax. Quand je suis venu m'entraîner aux Rousses, près d'ici, mon père a eu l'idée de venir reconnaître le final", a expliqué le jeune Français. (Belga)

"Cette victoire, je suis allé la chercher de toutes mes forces", a déclaré Tony Gallopin. "J'ai déjà fait un Tour que je n'aurais pas imaginé. J'avais pensé au maillot jaune toute la journée, là je ne m'y attendais pas, c'est vraiment la surprise. Hier (mardi), je commençais à être un peu malade, un petit coup de froid. En début d'étape, je n'étais pas super. Mais aux 20 kilomètres les jambes tournaient mieux. J'y suis allé. Je connaissais le dernier grimpeur (la dernière côte). Il n'était pas répertorié (sur le livre de route) mais je l'avais vu quand j'étais venu reconnaître le final jusqu'à l'entrée d'Oyonnax. Quand je suis venu m'entraîner aux Rousses, près d'ici, mon père a eu l'idée de venir reconnaître le final", a expliqué le jeune Français. (Belga)