"La finale a de nouveau été une finale agitée", a déclaré Marc Wauters, directeur sportif de Lotto-Belisol, l'équipe de Greipel. "En outre, il a commencé à pleuver, ce qui a fait peur à certains coureurs. "Il y a eu une chute en pleine préparation du sprint, qui a fait dérailler notre train. André Greipel s'est retrouvé sans ses hommes, et c'était fini pour la victoire. Il a essayé de bien se placer, mais n'y est malheureusement pas arrivé". Greipel pourra de nouveau tenter sa chance mardi à Lille, où sera jugée l'arrivée de la 4e étape. "Cela sera moins agité en France", selon Wauters. "C'est toujours dangereux quand il y a beaucoup de monde le long de la route. Cela l'est moins quand c'est un public qui connaît le cyclisme, comme en France ou en Belgique". (Belga)

"La finale a de nouveau été une finale agitée", a déclaré Marc Wauters, directeur sportif de Lotto-Belisol, l'équipe de Greipel. "En outre, il a commencé à pleuver, ce qui a fait peur à certains coureurs. "Il y a eu une chute en pleine préparation du sprint, qui a fait dérailler notre train. André Greipel s'est retrouvé sans ses hommes, et c'était fini pour la victoire. Il a essayé de bien se placer, mais n'y est malheureusement pas arrivé". Greipel pourra de nouveau tenter sa chance mardi à Lille, où sera jugée l'arrivée de la 4e étape. "Cela sera moins agité en France", selon Wauters. "C'est toujours dangereux quand il y a beaucoup de monde le long de la route. Cela l'est moins quand c'est un public qui connaît le cyclisme, comme en France ou en Belgique". (Belga)