"Marcel Kittel a gagné et a encore pris le dessus sur les autres sprinteurs. Quand tu gagnes trois fois en autant de sprints, tu peux réellement dire que tu es plus rapide. Il a été plus rapide mais notre tactique dans le dernier kilomètre n'a pas été parfaite", a avoué Jürgen Roelandts, coureur chez Lotto-Belisol. "Greipel veut gagner et c'est un sentiment que chaque sprinteur a. Nous ne sommes pas arrivés dans les meilleures conditions. Le final à Reims devrait mieux convenir au "Gorille", plus à l'aise dans les arrivées plus difficiles", a dit Roelandts en faisant allusion à André Greipel. "Demain, il va falloir protéger Jurgen Van Den Broeck, leader de la formation. Mais il y a d'autres coureurs que moi dans l'équipe et j'espère pouvoir jouer ma carte demain sur les pavés menant à Arenberg." (Belga)

"Marcel Kittel a gagné et a encore pris le dessus sur les autres sprinteurs. Quand tu gagnes trois fois en autant de sprints, tu peux réellement dire que tu es plus rapide. Il a été plus rapide mais notre tactique dans le dernier kilomètre n'a pas été parfaite", a avoué Jürgen Roelandts, coureur chez Lotto-Belisol. "Greipel veut gagner et c'est un sentiment que chaque sprinteur a. Nous ne sommes pas arrivés dans les meilleures conditions. Le final à Reims devrait mieux convenir au "Gorille", plus à l'aise dans les arrivées plus difficiles", a dit Roelandts en faisant allusion à André Greipel. "Demain, il va falloir protéger Jurgen Van Den Broeck, leader de la formation. Mais il y a d'autres coureurs que moi dans l'équipe et j'espère pouvoir jouer ma carte demain sur les pavés menant à Arenberg." (Belga)