"Sur l'avant-dernière ascension, j'ai contré au moment où j'ai pu, et j'ai réussi à sortir", a déclaré Julien Simon. "Ensuite, c'était très difficile sur la fin. Ces 2 kilomètres étaient vraiment trop longs, en ligne droite. C'est surtout dommage d'avoir eu à me défendre sur du tout droit : avec des virages, ça aurait pu le faire. C'est rageant de passer à côté, car nous savons que dans notre équipe, les opportunités seront rares. Il y avait celle-là, et ensuite dans les Alpes nous serons sur un terrain qui ne nous est pas favorable. On n'est pas passé loin", a conclu le coureur de Sojasun, qui a remporté le prix de la combativité. (Belga)

"Sur l'avant-dernière ascension, j'ai contré au moment où j'ai pu, et j'ai réussi à sortir", a déclaré Julien Simon. "Ensuite, c'était très difficile sur la fin. Ces 2 kilomètres étaient vraiment trop longs, en ligne droite. C'est surtout dommage d'avoir eu à me défendre sur du tout droit : avec des virages, ça aurait pu le faire. C'est rageant de passer à côté, car nous savons que dans notre équipe, les opportunités seront rares. Il y avait celle-là, et ensuite dans les Alpes nous serons sur un terrain qui ne nous est pas favorable. On n'est pas passé loin", a conclu le coureur de Sojasun, qui a remporté le prix de la combativité. (Belga)