Bideau a été repris à 8 km de l'arrivée. Barta s'est accroché mais a été rejoint par le peloton à six bornes de la ligne d'arrivée. "J'ai vraiment essayé d'aller le plus loin possible, mais c'était trop dur", a déclaré Jan Barta sur le site de l'épreuve. "Dans les derniers kilomètres, je n'ai rien pu faire quand le peloton revenait sur moi. Et pourtant, j'ai fait le maximum. Ce qui est certain, c'est que j'aime bien Londres, je me souviendrai longtemps de cette journée. A deux nous avions peu de chances d'y arriver. Maintenant nous avons un leader pour le classement général, Leo Konig, et nous allons tout faire pour lui. Mais je vais peut-être réessayer d'aller dans une échappée, cette fois-ci pour aller au bout", a conclu le Tchèque, lauréat du prix de la combativité lundi. (Belga)

Bideau a été repris à 8 km de l'arrivée. Barta s'est accroché mais a été rejoint par le peloton à six bornes de la ligne d'arrivée. "J'ai vraiment essayé d'aller le plus loin possible, mais c'était trop dur", a déclaré Jan Barta sur le site de l'épreuve. "Dans les derniers kilomètres, je n'ai rien pu faire quand le peloton revenait sur moi. Et pourtant, j'ai fait le maximum. Ce qui est certain, c'est que j'aime bien Londres, je me souviendrai longtemps de cette journée. A deux nous avions peu de chances d'y arriver. Maintenant nous avons un leader pour le classement général, Leo Konig, et nous allons tout faire pour lui. Mais je vais peut-être réessayer d'aller dans une échappée, cette fois-ci pour aller au bout", a conclu le Tchèque, lauréat du prix de la combativité lundi. (Belga)