Avec Nicolas Roche, Bakelants est parti en contre-attaque et, à 37km de l'arrivée, il a rattrapé les trois fuyards. Plus tard, deux autres hommes se sont joints à eux mais l'écart sur le peloton est toujours resté très limité. "La collaboration a été bonne mais derrière nous, ils n'ont pas hésité. Notre avance de 30 secondes était insuffisante quand Cannondale s'est mis à rouler pour Sagan, qui finalement n'a pas gagné. C'est le cas pour Orica-GreenEdge aussi, qui a travaillé dur sans succès. Pourquoi ont-ils fait cela alors?", a déclaré Bakelants. "Je suis un peu déçu", a t-il ajouté. "C'est une chance de perdue. Ce que Tony Gallopin a réalisé dans le final c'est beau mais bon, il connaissait bien le parcours et a exploité cet avantage à la perfection parce qu'entretemps l'équipe de Sagan a roulé pour perdre. Le peloton était en train de se regarder et Tony est parti. Enfin, je dois être heureux d'avoir retrouvé de bonnes sensations. Au début du Tour, j'étais malade et j'ai chuté. Je me sens à nouveau bien. Je dois me tourner vers l'avenir et je vois d'autres possibilités de m'illustrer". (Belga)

Avec Nicolas Roche, Bakelants est parti en contre-attaque et, à 37km de l'arrivée, il a rattrapé les trois fuyards. Plus tard, deux autres hommes se sont joints à eux mais l'écart sur le peloton est toujours resté très limité. "La collaboration a été bonne mais derrière nous, ils n'ont pas hésité. Notre avance de 30 secondes était insuffisante quand Cannondale s'est mis à rouler pour Sagan, qui finalement n'a pas gagné. C'est le cas pour Orica-GreenEdge aussi, qui a travaillé dur sans succès. Pourquoi ont-ils fait cela alors?", a déclaré Bakelants. "Je suis un peu déçu", a t-il ajouté. "C'est une chance de perdue. Ce que Tony Gallopin a réalisé dans le final c'est beau mais bon, il connaissait bien le parcours et a exploité cet avantage à la perfection parce qu'entretemps l'équipe de Sagan a roulé pour perdre. Le peloton était en train de se regarder et Tony est parti. Enfin, je dois être heureux d'avoir retrouvé de bonnes sensations. Au début du Tour, j'étais malade et j'ai chuté. Je me sens à nouveau bien. Je dois me tourner vers l'avenir et je vois d'autres possibilités de m'illustrer". (Belga)