"J'ai tenté d'éviter le sprint mais il y avait trop de vent contre pour pouvoir creuser un écart", a expliqué Van Avermaet. "Que Jurgen Van den Broeck vienne me contrer? C'est la course. Je ne regarde pas qui mène la chasse derrière moi, j'aurais tout de même préféré rester devant. Je ne pense pas que j'ai fait une erreur en attaquant à ce moment là. J'ai joué et j'ai perdu. Nibali était un rien plus fort aujourd'hui. J'espère pouvoir encore tenter quelque chose cette semaine. Hier, j'ai été bloqué avec la chute de Cavendish et Gerrans. Maintenant je termine deuxième, alors que j'étais le seul coureur de classique parmi tous les prétendants à la victoire finale." . (Belga)

"J'ai tenté d'éviter le sprint mais il y avait trop de vent contre pour pouvoir creuser un écart", a expliqué Van Avermaet. "Que Jurgen Van den Broeck vienne me contrer? C'est la course. Je ne regarde pas qui mène la chasse derrière moi, j'aurais tout de même préféré rester devant. Je ne pense pas que j'ai fait une erreur en attaquant à ce moment là. J'ai joué et j'ai perdu. Nibali était un rien plus fort aujourd'hui. J'espère pouvoir encore tenter quelque chose cette semaine. Hier, j'ai été bloqué avec la chute de Cavendish et Gerrans. Maintenant je termine deuxième, alors que j'étais le seul coureur de classique parmi tous les prétendants à la victoire finale." . (Belga)