Les conditions climatiques sont annoncées difficiles dans l'après-midi sur le massif (pluie, 12 degrés, brouillard, possibilité de grêle...). A l'heure du départ, le ciel était menaçant dans la montée de l'Alpe d'Huez mais sans pluie. La route était toutefois mouillée sur le sommet, témoignant d'averses dans la matinée. Pour la première fois, la mythique montée sera gravie à deux reprises dans une même étape. Les coureurs seront auparavant passés par le col de Manse (Km 13, 2e catégorie) et le col d'Ornon (Km 95, 2e catégorie) pour redescendre sur Bourg-d'Oisans. Il escaladeront ensuite les lacets de l'Alpe d'Huez, dans une première ascension classée hors catégorie avec 12,3 km à 8,4 % de pente moyenne (atteignant 11,5% paer endroits). Sans aller jusqu'à la ligne d'arrivée dans la station de l'Oisans, la route les mènera ensuite vers le col de Sarenne (3 km à 7,8 %), le point le plus haut du parcours (1999 m d'altitude), avant une descente vertigineuse dans ses premiers virages et redoutée par de nombreux coureurs. De retour dans la vallée de la Romanche, après une longue ligne droite, le parcours empruntera une seconde fois les 21 lacets, envahis comme de coutume par une foule à dominante néerlandaise. De 700.000 à un million de spectateurs y sont attendus. L'arrivée, au terme des 13,8 kilomètres (à 8,1 %), jugée à l'altitude de 1850 mètres, est attendue vers 15h35 (prévision à 34 km/h de moyenne). (Belga)

Les conditions climatiques sont annoncées difficiles dans l'après-midi sur le massif (pluie, 12 degrés, brouillard, possibilité de grêle...). A l'heure du départ, le ciel était menaçant dans la montée de l'Alpe d'Huez mais sans pluie. La route était toutefois mouillée sur le sommet, témoignant d'averses dans la matinée. Pour la première fois, la mythique montée sera gravie à deux reprises dans une même étape. Les coureurs seront auparavant passés par le col de Manse (Km 13, 2e catégorie) et le col d'Ornon (Km 95, 2e catégorie) pour redescendre sur Bourg-d'Oisans. Il escaladeront ensuite les lacets de l'Alpe d'Huez, dans une première ascension classée hors catégorie avec 12,3 km à 8,4 % de pente moyenne (atteignant 11,5% paer endroits). Sans aller jusqu'à la ligne d'arrivée dans la station de l'Oisans, la route les mènera ensuite vers le col de Sarenne (3 km à 7,8 %), le point le plus haut du parcours (1999 m d'altitude), avant une descente vertigineuse dans ses premiers virages et redoutée par de nombreux coureurs. De retour dans la vallée de la Romanche, après une longue ligne droite, le parcours empruntera une seconde fois les 21 lacets, envahis comme de coutume par une foule à dominante néerlandaise. De 700.000 à un million de spectateurs y sont attendus. L'arrivée, au terme des 13,8 kilomètres (à 8,1 %), jugée à l'altitude de 1850 mètres, est attendue vers 15h35 (prévision à 34 km/h de moyenne). (Belga)