Pour cette première étape en haute montagne, longue finalement de 180 km (au lieu des 156 km initialement prévus), dont le final s'est déroulé dans le brouillard et sous la neige fondue, Santambrogio a précédé l'Italien Vincenzo Nibali (Astana) qui a conforté sa position en tête du classement. Le Colombien Carlos Alberto Betancur (AG2R-La Mondiale) a pris la 3e place à 8 secondes, devant l'Espagnol Samuel Sanchez (Euskaltel-Euskadi), à 25 secondes et son compatriote Rigoberto Uran (Sky), à 29 secondes du vainqueur. Au général, Nibali précède désormais l'Australien Cadel Evans (BMC), 6e samedi, de 1:26. Dimanche, la 15e étape, dont l'arrivée devait être jugée au sommet du col du Galibier après 149 km, a été déplacée plus bas dans le col, au niveau de la stèle Marco Pantani, à 2301 mètres d'altitude, à 4,2 kilomètres du sommet, actuellement enneigé. (Belga)

Pour cette première étape en haute montagne, longue finalement de 180 km (au lieu des 156 km initialement prévus), dont le final s'est déroulé dans le brouillard et sous la neige fondue, Santambrogio a précédé l'Italien Vincenzo Nibali (Astana) qui a conforté sa position en tête du classement. Le Colombien Carlos Alberto Betancur (AG2R-La Mondiale) a pris la 3e place à 8 secondes, devant l'Espagnol Samuel Sanchez (Euskaltel-Euskadi), à 25 secondes et son compatriote Rigoberto Uran (Sky), à 29 secondes du vainqueur. Au général, Nibali précède désormais l'Australien Cadel Evans (BMC), 6e samedi, de 1:26. Dimanche, la 15e étape, dont l'arrivée devait être jugée au sommet du col du Galibier après 149 km, a été déplacée plus bas dans le col, au niveau de la stèle Marco Pantani, à 2301 mètres d'altitude, à 4,2 kilomètres du sommet, actuellement enneigé. (Belga)