La course a été fermée. Si les bosses du circuit ont donné régulièrement lieu à des attaques, des ralentissements les suivirent. Jasper Stuyven et Kenneth Vanbilsen furent notamment présents lorsqu'une accélération se produisit, après 9 des 11 tours du parcours, et isola 8 coureurs. En compagnie de l'Italien Fedi, de l'Autrichien Postlberger, du Russe, champion du monde de contre-la-montre, Vorobyev, de l'Argentin Sepulveda et du Polonais Bernas, ils comptaient un peu moins de 20 secondes d'avance au moment d'aborder le dernier tour. Le peloton réussit la jonction et c'est groupé que l'ultime passage du Cauberg fut abordé. Aucune décision ne s'y produisit. Jasper Stuyven lança le sprint en faveur de Kenneth Vanbilsen qui fut assez rapidement débordé. Tom Van Asbroeck effectua alors son effort mais le Lutsenko s'était déjà détaché et Coquard réussit à le devancer de peu sur la ligne. Kenneth Vanbilsen a terminé 8e. (DIRK WAEM)

La course a été fermée. Si les bosses du circuit ont donné régulièrement lieu à des attaques, des ralentissements les suivirent. Jasper Stuyven et Kenneth Vanbilsen furent notamment présents lorsqu'une accélération se produisit, après 9 des 11 tours du parcours, et isola 8 coureurs. En compagnie de l'Italien Fedi, de l'Autrichien Postlberger, du Russe, champion du monde de contre-la-montre, Vorobyev, de l'Argentin Sepulveda et du Polonais Bernas, ils comptaient un peu moins de 20 secondes d'avance au moment d'aborder le dernier tour. Le peloton réussit la jonction et c'est groupé que l'ultime passage du Cauberg fut abordé. Aucune décision ne s'y produisit. Jasper Stuyven lança le sprint en faveur de Kenneth Vanbilsen qui fut assez rapidement débordé. Tom Van Asbroeck effectua alors son effort mais le Lutsenko s'était déjà détaché et Coquard réussit à le devancer de peu sur la ligne. Kenneth Vanbilsen a terminé 8e. (DIRK WAEM)