Tom De Mul, 24 ans, s'estime prêt à relever le défi proposé par le club liégeois. "J'ai effectué toute la préparation, y compris un stage à Cadix avec Séville, et j'ai joué quelques matches. Physiquement, je suis au point", a expliqué le nouveau joueur du Standard mercredi. "Je ressens juste une petite pointe douloureuse aux adducteurs. C'est vrai que la dernière saison complète que j'ai jouée, c'était il y a quatre ou cinq ans à l'Ajax".

Estimant sa meilleure place "sur le flanc droit", mais capable de jouer à gauche, De Mul avait déjà fait l'objet de sollicitations du Standard en janvier 2009 avant d'opter pour Genk. "A l'époque, j'avais déjà donné ma parole à Genk et il faut respecter ça. J'ai gagné la Coupe, et je pense avoir joué de bons matches. J'espère faire aussi bien avec le Standard. Il y a beaucoup de jeunes joueurs, le groupe se reconstruit, ça va faciliter mon adaptation. Et de toute façon, si tu joues bien, l'adaptation est naturelle. Cette saison est très importante pour moi. Après trois saisons sans beaucoup jouer, je dois me relancer. Partir en Liga espagnole à 21 ans, c'était peut-être un peu tôt, mais c'était aussi une belle opportunité. J'ai appris beaucoup dans un grand club. J'ai eu la malchance d'être en concurrence avec un Jesus Navas qui peut jouer 60 matches sans jamais se blesser!"

Tout comme Luigi Pieroni, Tom De Mul n'était pas encore qualifié mercredi à l'Union belge pour jouer vendredi au Lierse.

Sportmagazine.be, avec Belga

Tom De Mul, 24 ans, s'estime prêt à relever le défi proposé par le club liégeois. "J'ai effectué toute la préparation, y compris un stage à Cadix avec Séville, et j'ai joué quelques matches. Physiquement, je suis au point", a expliqué le nouveau joueur du Standard mercredi. "Je ressens juste une petite pointe douloureuse aux adducteurs. C'est vrai que la dernière saison complète que j'ai jouée, c'était il y a quatre ou cinq ans à l'Ajax". Estimant sa meilleure place "sur le flanc droit", mais capable de jouer à gauche, De Mul avait déjà fait l'objet de sollicitations du Standard en janvier 2009 avant d'opter pour Genk. "A l'époque, j'avais déjà donné ma parole à Genk et il faut respecter ça. J'ai gagné la Coupe, et je pense avoir joué de bons matches. J'espère faire aussi bien avec le Standard. Il y a beaucoup de jeunes joueurs, le groupe se reconstruit, ça va faciliter mon adaptation. Et de toute façon, si tu joues bien, l'adaptation est naturelle. Cette saison est très importante pour moi. Après trois saisons sans beaucoup jouer, je dois me relancer. Partir en Liga espagnole à 21 ans, c'était peut-être un peu tôt, mais c'était aussi une belle opportunité. J'ai appris beaucoup dans un grand club. J'ai eu la malchance d'être en concurrence avec un Jesus Navas qui peut jouer 60 matches sans jamais se blesser!" Tout comme Luigi Pieroni, Tom De Mul n'était pas encore qualifié mercredi à l'Union belge pour jouer vendredi au Lierse.Sportmagazine.be, avec Belga