"J'ai pris trois jours de repos la semaine dernière et depuis lundi j'ai repris des entraînements intensifs", a expliqué Tom Boonen qui avait chuté juste avant le Tour de Suisse, le 9 juin, touché à la hanche et finissant par abandonner ensuite dans l'épreuve helvétique. "Si ça va avec ma hanche, je ne suis pas encore à 100%. Il faudra encore un peu de temps. Il y a encore un peu de liquide, mais cela ne fait plus mal, c'est le plus important." Tom Boonen avait déclaré forfait pour la classique Hal-Ingooiegem mercredi pour ne pas mettre en péril sa participation au championnat de Belgique où "tout est possible", pour lui. "Sur parcours aussi plat, tous les scénarios sont possible. Surtout s'il fait beau, la course risque d'être très ouverte. Notre équipe devra être très attentive et ne pas laisser partir un dangereux rival dans une échappée." (Belga)

"J'ai pris trois jours de repos la semaine dernière et depuis lundi j'ai repris des entraînements intensifs", a expliqué Tom Boonen qui avait chuté juste avant le Tour de Suisse, le 9 juin, touché à la hanche et finissant par abandonner ensuite dans l'épreuve helvétique. "Si ça va avec ma hanche, je ne suis pas encore à 100%. Il faudra encore un peu de temps. Il y a encore un peu de liquide, mais cela ne fait plus mal, c'est le plus important." Tom Boonen avait déclaré forfait pour la classique Hal-Ingooiegem mercredi pour ne pas mettre en péril sa participation au championnat de Belgique où "tout est possible", pour lui. "Sur parcours aussi plat, tous les scénarios sont possible. Surtout s'il fait beau, la course risque d'être très ouverte. Notre équipe devra être très attentive et ne pas laisser partir un dangereux rival dans une échappée." (Belga)