"Je ne veux pas le forcer. Un coureur qui redoute l'événement qui dure trois semaines, il ne faut pas le forcer à changer d'avis", a admis mardi Patrick Lefevere. "J'avoue que j'aurais préféré le voir au départ en Corse. Au niveau publicitaire, il aurait été un sérieux bonus. Il en ira autrement. Tom Boonen courra le Tour de Wallonie (20-24 juillet) et le Tour de Pologne (27 juillet-3 août). Nous verrons ensuite le reste de son programme." "J'avais déjà pris la décision l'an dernier de ne pas prendre le départ du Tour de France", a précisé de son côté Tom Boonen. "Aurais-je été le parfait équipier de Mark Cavendish? Je pense qu'il serait fou de mettre à mal son "train" parce que je serais au départ. Ses hommes doivent continuer à travailler leur cohésion. Serais-je encore un jour au départ du Tour? La chance est très faible. Peut-être ne reviendrai-je jamais", a conclu Boonen, 32 ans, qui a participé à 6 Tours de France (2004, 2005, 2006, 2007, 2009 et 2011) dans sa carrière. (Belga)

"Je ne veux pas le forcer. Un coureur qui redoute l'événement qui dure trois semaines, il ne faut pas le forcer à changer d'avis", a admis mardi Patrick Lefevere. "J'avoue que j'aurais préféré le voir au départ en Corse. Au niveau publicitaire, il aurait été un sérieux bonus. Il en ira autrement. Tom Boonen courra le Tour de Wallonie (20-24 juillet) et le Tour de Pologne (27 juillet-3 août). Nous verrons ensuite le reste de son programme." "J'avais déjà pris la décision l'an dernier de ne pas prendre le départ du Tour de France", a précisé de son côté Tom Boonen. "Aurais-je été le parfait équipier de Mark Cavendish? Je pense qu'il serait fou de mettre à mal son "train" parce que je serais au départ. Ses hommes doivent continuer à travailler leur cohésion. Serais-je encore un jour au départ du Tour? La chance est très faible. Peut-être ne reviendrai-je jamais", a conclu Boonen, 32 ans, qui a participé à 6 Tours de France (2004, 2005, 2006, 2007, 2009 et 2011) dans sa carrière. (Belga)