"J'étais pourtant au top, mais les autres étaient encore un rien meilleurs. C'est quelque chose que je peux accepter, parce que j'ai été battu sur ma valeur sportive", a expliqué vendredi Boonen dont la saison 2010 s'était terminée au début de l'été en raison de problèmes à un genou, nécessitant une opération.

Avec un effectif renouvelé à 50% cet hiver, Boonen reste la figure emblématique de l'équipe Quick Step . "J'ai de très bons pressentiments", a-t-il annoncé. "Les deux stages à Calpe étaient supers. L'atmosphère était excellente. Il est vrai que nous accueillons beaucoup de jeunes coureurs, mais c'est une bonne chose. C'est comme un souffle nouveau pour l'équipe. Avec l'arrivée de Bakala, l'on peut aussi travailler sur le long terme, ce qui implique moins de stress".

Les objectifs du coureur de Balen restent inchangés pour 2011, avec une liste de classiques qu'il avait déjà l'habitude de cocher les autres années. "Sanremo, le Ronde et Roubaix. Le Mondial de Copenhague m'inspire aussi. Gert Steegmans y a déjà couru. C'est un beau circuit avec une arrivée dure, plutôt dans mes cordes", a conclu Boonen.

Levif.be avec Belga

"J'étais pourtant au top, mais les autres étaient encore un rien meilleurs. C'est quelque chose que je peux accepter, parce que j'ai été battu sur ma valeur sportive", a expliqué vendredi Boonen dont la saison 2010 s'était terminée au début de l'été en raison de problèmes à un genou, nécessitant une opération. Avec un effectif renouvelé à 50% cet hiver, Boonen reste la figure emblématique de l'équipe Quick Step . "J'ai de très bons pressentiments", a-t-il annoncé. "Les deux stages à Calpe étaient supers. L'atmosphère était excellente. Il est vrai que nous accueillons beaucoup de jeunes coureurs, mais c'est une bonne chose. C'est comme un souffle nouveau pour l'équipe. Avec l'arrivée de Bakala, l'on peut aussi travailler sur le long terme, ce qui implique moins de stress". Les objectifs du coureur de Balen restent inchangés pour 2011, avec une liste de classiques qu'il avait déjà l'habitude de cocher les autres années. "Sanremo, le Ronde et Roubaix. Le Mondial de Copenhague m'inspire aussi. Gert Steegmans y a déjà couru. C'est un beau circuit avec une arrivée dure, plutôt dans mes cordes", a conclu Boonen. Levif.be avec Belga