Troisième victoire de la saison pour Philippe Gilbert. Après ses succès lors d'une étape du Tour d'Algarve et dans la Strade Bianche, le Remoucastrien s'est imposé lors de la cinquième étape de Tirreno-Adriatico et fait figure de grand favori pour Milan San Remo qui se disputera samedi.

Partis au septième kilomètre en compagnie de trois autres coureurs, Andrey Amador (Movistar) et Davide Malacarne (Quick Step) sont arrivés à deux isolés à la flamme rouge avec une poignée de secondes sur le groupe des premiers poursuivants. Ils ont été rejoints par Wouter Poels (Vacansoleil) dans la dernière ligne droite. Alors que le Néerlandais semblait filer vers la victoire, Philippe Gilbert a coiffé tout le monde sur la ligne. Le Belge s'est imposé in extremis devant Poels et les Italiens Damiano Cunego (Lampre) et Danilo Di Luca (Katusha).

Au classement général, Cadel Evans (BMC) a soufflé le maillot bleu de leader au Néerlandais Robert Gesink (Rabobank), qui a calé dans la dernière ascension. L'Australien garde deux secondes d'avance sur Ivan Basso (Liquigas), un des favoris de l'épreuve, et trois sur Cunego. Gesink est quatrième ex-aequo avec Michele Scarponi (Lampre), à cinq secondes. Fort de sa victoire, Gilbert grimpe à la septième place et pointe désormais à vingt-trois secondes.

Lundi, la sixième étape mènera les coureurs d'Ussita à Macerata sur 178 km. L'épreuve se terminera mardi par un contre-la-montre individuel à San Benedetto del Tronto (9,3 km).

Sportfootmagazine.be avec Belga

Troisième victoire de la saison pour Philippe Gilbert. Après ses succès lors d'une étape du Tour d'Algarve et dans la Strade Bianche, le Remoucastrien s'est imposé lors de la cinquième étape de Tirreno-Adriatico et fait figure de grand favori pour Milan San Remo qui se disputera samedi. Partis au septième kilomètre en compagnie de trois autres coureurs, Andrey Amador (Movistar) et Davide Malacarne (Quick Step) sont arrivés à deux isolés à la flamme rouge avec une poignée de secondes sur le groupe des premiers poursuivants. Ils ont été rejoints par Wouter Poels (Vacansoleil) dans la dernière ligne droite. Alors que le Néerlandais semblait filer vers la victoire, Philippe Gilbert a coiffé tout le monde sur la ligne. Le Belge s'est imposé in extremis devant Poels et les Italiens Damiano Cunego (Lampre) et Danilo Di Luca (Katusha). Au classement général, Cadel Evans (BMC) a soufflé le maillot bleu de leader au Néerlandais Robert Gesink (Rabobank), qui a calé dans la dernière ascension. L'Australien garde deux secondes d'avance sur Ivan Basso (Liquigas), un des favoris de l'épreuve, et trois sur Cunego. Gesink est quatrième ex-aequo avec Michele Scarponi (Lampre), à cinq secondes. Fort de sa victoire, Gilbert grimpe à la septième place et pointe désormais à vingt-trois secondes. Lundi, la sixième étape mènera les coureurs d'Ussita à Macerata sur 178 km. L'épreuve se terminera mardi par un contre-la-montre individuel à San Benedetto del Tronto (9,3 km). Sportfootmagazine.be avec Belga