Michal Kwiatkowski, 23 ans, s'empare du maillot de leader du classement général grâce aux bonifications. L'échappée du jour s'est pratiquement dessinée dès le départ. Elle comprenait Jay Robert Thomson (MTN-Qhubeka), Bjorn Thurau (Europcar), Cesare Benedetti (NetApp-Endura), Marco Canola et Nicola Boem (Bardiani-CSF) qui ont rapidement compté près de 6 minutes d'avance. Ce sont les équipiers de Mark Cavendish (Omega Pharma-Quick Step), le leader de l'épreuve, qui ont permis au peloton de limiter les dégâts. Marco Canola, déjà à l'attaque jeudi, a décroché dès qu'il a renforcé son statut de meilleur grimpeur après être passé premier en haut des deux côtes de la journée. Thurau (Europcar) tenta ensuite sa chance seul à 30 kilomètres de l'arrivée, mais allait être repris à l'entame des 6 dernières bornes. Peter Sagan était bien placé derrière André Greipel (Lotto-Belisol) sous la flamme rouge, alors que Cavendish avait disparu. Tony Martin (Omega Pharma-Quick Step) emmena lui Kwiatkowski mais également... Philippe Gilbert (BMC Racing Team), le premier à produire son effort, apparemment décisif. En vain pourtant, car Sagan est le plus rapide. Kwiatkowski se console en prenant la tête du classement général. Samedi: Indicatore-Cittareale (244 km). (Belga)

Michal Kwiatkowski, 23 ans, s'empare du maillot de leader du classement général grâce aux bonifications. L'échappée du jour s'est pratiquement dessinée dès le départ. Elle comprenait Jay Robert Thomson (MTN-Qhubeka), Bjorn Thurau (Europcar), Cesare Benedetti (NetApp-Endura), Marco Canola et Nicola Boem (Bardiani-CSF) qui ont rapidement compté près de 6 minutes d'avance. Ce sont les équipiers de Mark Cavendish (Omega Pharma-Quick Step), le leader de l'épreuve, qui ont permis au peloton de limiter les dégâts. Marco Canola, déjà à l'attaque jeudi, a décroché dès qu'il a renforcé son statut de meilleur grimpeur après être passé premier en haut des deux côtes de la journée. Thurau (Europcar) tenta ensuite sa chance seul à 30 kilomètres de l'arrivée, mais allait être repris à l'entame des 6 dernières bornes. Peter Sagan était bien placé derrière André Greipel (Lotto-Belisol) sous la flamme rouge, alors que Cavendish avait disparu. Tony Martin (Omega Pharma-Quick Step) emmena lui Kwiatkowski mais également... Philippe Gilbert (BMC Racing Team), le premier à produire son effort, apparemment décisif. En vain pourtant, car Sagan est le plus rapide. Kwiatkowski se console en prenant la tête du classement général. Samedi: Indicatore-Cittareale (244 km). (Belga)