Douzième victoire de la saison déjà pour la Rabobank. La formation néerlandaise s'est imposée lors de la première étape de Tirreno-Adriatico, un contre-la-montre par équipe de 16,8 km à Marina di Carrera. Lars Boom, 25 ans et vainqueur du prologue du Tour du Qatar en début de saison, a été le premier de la formation néerlandaise à franchir la ligne d'arrivée sous le soleil toscan, au bout de 19 minutes et 8 secondes. Cela lui permet d'enfiler le maillot Azur de leader. "Il s'agit d'abord d'une victoire collective de la Rabobank avant d'être une victoire individuelle", a déclaré Boom. "J'ai été un peu surpris de gagner dès la première étape, mais nous avons travaillé dur et nous essaierons de garder le maillot Azur dans l'équipe et de soutenir Oscar Freire pour le sprint de jeudi."

Avec neuf secondes d'avance au final sur la Garmin-Cervélo (2e), partie lentement avant de finir fort, 10 sur la HTC Highroad (3e) et 11 sur la Saxo Bank (4e), la formation néerlandaise, qui compte dans ses rangs plusieurs spécialistes du contre-la-montre, a déjà creusé un petit écart en faveur de son leader Robert Gesink. Omega Pharma-Lotto a du se contenter de la onzième place à 41 secondes et Quick Step de l'avant-dernière place à 1:08 déjà.

Ivan Basso (Liquigas) est ainsi relégué à 22 secondes, Cadel Evans (BMC) à 26, Andy Schleck (Leopard-Trek) à 29 et Michele Scarponi (Lampre) à 39 secondes.

La deuxième étape conduira jeudi les coureurs de Carrara à Indicatore sur 202 km. Deux ascensions sont au programme mais la victoire ne devrait pas échapper aux meilleurs sprinteurs mondiaux, venus en nombre en vue de Milan-Sanremo.

Sportfootmagazine.be avec Belga

Douzième victoire de la saison déjà pour la Rabobank. La formation néerlandaise s'est imposée lors de la première étape de Tirreno-Adriatico, un contre-la-montre par équipe de 16,8 km à Marina di Carrera. Lars Boom, 25 ans et vainqueur du prologue du Tour du Qatar en début de saison, a été le premier de la formation néerlandaise à franchir la ligne d'arrivée sous le soleil toscan, au bout de 19 minutes et 8 secondes. Cela lui permet d'enfiler le maillot Azur de leader. "Il s'agit d'abord d'une victoire collective de la Rabobank avant d'être une victoire individuelle", a déclaré Boom. "J'ai été un peu surpris de gagner dès la première étape, mais nous avons travaillé dur et nous essaierons de garder le maillot Azur dans l'équipe et de soutenir Oscar Freire pour le sprint de jeudi." Avec neuf secondes d'avance au final sur la Garmin-Cervélo (2e), partie lentement avant de finir fort, 10 sur la HTC Highroad (3e) et 11 sur la Saxo Bank (4e), la formation néerlandaise, qui compte dans ses rangs plusieurs spécialistes du contre-la-montre, a déjà creusé un petit écart en faveur de son leader Robert Gesink. Omega Pharma-Lotto a du se contenter de la onzième place à 41 secondes et Quick Step de l'avant-dernière place à 1:08 déjà. Ivan Basso (Liquigas) est ainsi relégué à 22 secondes, Cadel Evans (BMC) à 26, Andy Schleck (Leopard-Trek) à 29 et Michele Scarponi (Lampre) à 39 secondes. La deuxième étape conduira jeudi les coureurs de Carrara à Indicatore sur 202 km. Deux ascensions sont au programme mais la victoire ne devrait pas échapper aux meilleurs sprinteurs mondiaux, venus en nombre en vue de Milan-Sanremo. Sportfootmagazine.be avec Belga