"Dommage de ne pas avoir pu passer cette barre à 2m00", a expliqué Tia Hellebaut tout de même déçue après sa compétition. "J'aurais bien voulu le faire, mais cela n'a pas réussi. Maintenant, il fallait sauter de toute façon passer 2m03 derrière pour une médaille, et ça à ce moment-ci, ce n'est pas dans mes capacités."

Après avoir franchi 1m89 au premier essai, Tia Hellebaut a buté deux fois à 1m93 avant de réussir cette barre dans l'assourdissante ambiance du stade olympique occupée à pousser le Britannique Mo Farah vers son doublé olympique sur 5.000m (après le 10.000m). "Il y avait énormément de bruit, mais je trouve ça plutôt chouette. C'est toujours mieux quand il y a du monde et de l'ambiance. C'est très gai, mais j'espérais plus bien sûr. A 1m93, je dois m'y reprendre à trois fois. Mais bon, dans une compétition, il y a toujours un moment où tu fais une faute par ci, par là. Je suis restée dans le concours, c'était le principal. C'est vrai que j'aurais voulu passer 2m00. J'avais les jambes pour le faire, je m'étais bien préparée durant cette saison pour ça. Mais il y avait de toute façon des filles plus fortes que moi. Point."

Tia Hellebaut est revenue une seconde fois de maternité (après avoir accouché le 15 février 2011) dans l'optique des jeux Olympiques de Londres. L'Anversoise n'a pas encore pris de décision sur la suite de sa carrière. "Sauter au Mémorial Van Damme est toujours une agréable soirée. Mais à part le Méemorial (le 7 septembre, ndlr) je ne sais pas du tout quel va être la suite de mon programme. Il y a encore des compétitions, je ne sais pas où et quand. On va regarder ça dans les prochains jours et les prochaines semaines. Ce que je sais, c'est que je me sens bien, mais je n'ai encore pris aucune décision quand à la suite de ma carrière. On va réfléchir à ça à tête reposée, pas sur le coup de l'émotion."

Avec Belga.

"Dommage de ne pas avoir pu passer cette barre à 2m00", a expliqué Tia Hellebaut tout de même déçue après sa compétition. "J'aurais bien voulu le faire, mais cela n'a pas réussi. Maintenant, il fallait sauter de toute façon passer 2m03 derrière pour une médaille, et ça à ce moment-ci, ce n'est pas dans mes capacités." Après avoir franchi 1m89 au premier essai, Tia Hellebaut a buté deux fois à 1m93 avant de réussir cette barre dans l'assourdissante ambiance du stade olympique occupée à pousser le Britannique Mo Farah vers son doublé olympique sur 5.000m (après le 10.000m). "Il y avait énormément de bruit, mais je trouve ça plutôt chouette. C'est toujours mieux quand il y a du monde et de l'ambiance. C'est très gai, mais j'espérais plus bien sûr. A 1m93, je dois m'y reprendre à trois fois. Mais bon, dans une compétition, il y a toujours un moment où tu fais une faute par ci, par là. Je suis restée dans le concours, c'était le principal. C'est vrai que j'aurais voulu passer 2m00. J'avais les jambes pour le faire, je m'étais bien préparée durant cette saison pour ça. Mais il y avait de toute façon des filles plus fortes que moi. Point." Tia Hellebaut est revenue une seconde fois de maternité (après avoir accouché le 15 février 2011) dans l'optique des jeux Olympiques de Londres. L'Anversoise n'a pas encore pris de décision sur la suite de sa carrière. "Sauter au Mémorial Van Damme est toujours une agréable soirée. Mais à part le Méemorial (le 7 septembre, ndlr) je ne sais pas du tout quel va être la suite de mon programme. Il y a encore des compétitions, je ne sais pas où et quand. On va regarder ça dans les prochains jours et les prochaines semaines. Ce que je sais, c'est que je me sens bien, mais je n'ai encore pris aucune décision quand à la suite de ma carrière. On va réfléchir à ça à tête reposée, pas sur le coup de l'émotion." Avec Belga.