"Cela a effectivement été très frustrant", a confié Thor Hushovd lors de la présentation de son équipe BMC, vendredi à Nazareth près de Gand. "Vous faites tout pour être à votre niveau, vous cherchez ce qui ne va pas et cela ne marche pas. Alors, à un moment, il faut s'arrêter, se ressourcer et repartir de zéro." Ce que le Norvégien, champion du monde en 2011, a fait. "Grâce au soutien de ma famille et de l'équipe qui ne m'a jamais lâché. Je suis en pleine préparation depuis octobre dernier. Cela fait trois mois et je suis confiant. Je serais déjà content de retrouver mon niveau et de pouvoir juste rivaliser avec les meilleurs. Mais l'ambition est toujours intacte. Je sais que je suis bien préparé et j'ai faim !" Thor Hushovd entamera sa saison en Argentine, au Tour San Luis (du 21 au 27 janvier) avant de disputer le Tour Méditerranéen (début février). Le Norvégien ne veut pas songer au Tour de France qui lui a déjà permis de remporter 10 étapes et de ramener deux maillots verts à Paris. "C'est encore loin, mais cela viendra de toute façon beaucoup trop tôt. Mon rêve, c'est Paris-Roubaix, tout le monde le sait. Mais chaque année qui passe t'enlève une chance de le remporter. Je ne désespère cependant pas, Gilbert Duclos-Lassalle l'a remporté à 38 et 39 ans non ?" (CLAUS FISKER)

"Cela a effectivement été très frustrant", a confié Thor Hushovd lors de la présentation de son équipe BMC, vendredi à Nazareth près de Gand. "Vous faites tout pour être à votre niveau, vous cherchez ce qui ne va pas et cela ne marche pas. Alors, à un moment, il faut s'arrêter, se ressourcer et repartir de zéro." Ce que le Norvégien, champion du monde en 2011, a fait. "Grâce au soutien de ma famille et de l'équipe qui ne m'a jamais lâché. Je suis en pleine préparation depuis octobre dernier. Cela fait trois mois et je suis confiant. Je serais déjà content de retrouver mon niveau et de pouvoir juste rivaliser avec les meilleurs. Mais l'ambition est toujours intacte. Je sais que je suis bien préparé et j'ai faim !" Thor Hushovd entamera sa saison en Argentine, au Tour San Luis (du 21 au 27 janvier) avant de disputer le Tour Méditerranéen (début février). Le Norvégien ne veut pas songer au Tour de France qui lui a déjà permis de remporter 10 étapes et de ramener deux maillots verts à Paris. "C'est encore loin, mais cela viendra de toute façon beaucoup trop tôt. Mon rêve, c'est Paris-Roubaix, tout le monde le sait. Mais chaque année qui passe t'enlève une chance de le remporter. Je ne désespère cependant pas, Gilbert Duclos-Lassalle l'a remporté à 38 et 39 ans non ?" (CLAUS FISKER)