David Goffin a hérité du Moldave Radu Albot, issu des qualifications, au premier tour à Wimbledon suivant le tirage au sort effectué lundi à Londres.

Le Liégeois, 31 ans, 58e mondial, disputera cette 3e levée du Grand Chelem de l'année pour la 8e fois, mais pour la première fois depuis 2019 lorsqu'il fut quart de finaliste.

Goffin s'est imposé lors des quatre confrontations qui l'ont opposé à Radu Albot, 32 ans, 115e au classement ATP dont sur l'herbe de Halle en 2019.

Vainqueur du Challenger d'Ilkley dimanche dernier, Zizou Bergs a reçu une invitation des organisateurs pour rejoindre le tableau final de Wimbledon, sa première accession à un Grand Chelem, sans passer par les qualifications.

Le numéro 2 belge, 23 ans, 146e mondial, a hérité vendredi sur le gazon londonien du Britannique Jack Draper, 20 ans, 108e mondial. Il s'agira d'un deuxième duel entre les deux jeunes joueurs et l'occasion pour Bergs de prendre sa revanche après une finale perdue en trois sets contre le Britannique cette année au Challenger de St-Brieuc sur surface dure.

Des lauréates de Grand Chelem pour Minnen et Van Uytvanck

Greet Minnen a hérité du plus dur morceau, dans le clan belge, au premier tour à Wimbledon. Le tirage au sort effectué lundi à Londres a imposé en effet l'Espagnole Garbine Muguruza (N.9), 28 ans, 10e joueuse du monde, à la jeune belge de 24 ans, 89e mondiale.

Victorieuse en 2017 sur le gazon londonien, et finaliste en 2015, Muguruza n'a encore jamais rencontré Greet Minnen sur le circuit. Minnen avait été sortie au premier tour l'an dernier pour son premier Wimbledon. Alison Van Uytvanck, 28 ans, 46e mondiale, aura fort à faire aussi face à la Britannique Emma Raducanu (N.10), 19 ans, 11e mondiale, qui a déjà battu la numéro 2 belge à Chicago l'an dernier pour leur seule confrontation sur le circuit. Van Uytvanck dispute Wimbledon pour la 8e fois.

Dur tirage également pour Maryna Zanevska (WTA 68), 28 ans, opposée à la 13e tête de série de cette troisième levée du Grand Chelem de la saison, la Tchèque Barbora Krejcicova, 26 ans, 15e mondiale, victorieuse à Roland Garros l'an dernier, qu'elle rencontrera pour la première fois sur le circuit. C'est la deuxième participation de Zanevska à Wimbledon éliminée au premier tour en 2017.

Elise Mertens (N.24), 26 ans, 30e mondiale, a elle hérité au premier tour de la Colombienne Camilla Osorio, 20 ans, 61e au classement WTA, qu'elle va rencontrer pour la première fois. Une tâche plus aisée a priori pour la numéro 1 belge au moment d'aborder son 4e Wimbledon. Au deuxième tour, si Mertens passe le cap, elle affrontera soit la Slovène Tamara Zidansek, 24 ans, 58e mondiale, soit la Hongroise Panna Udvardy (WTA 99), 23 ans.

Elise Mertens n'a jamais rencontré son adversaire colombienne Camilla Osorio., iStock
Elise Mertens n'a jamais rencontré son adversaire colombienne Camilla Osorio. © iStock

Pour le dernier tournoi de sa carrière en simple, Kirsten Flipkens, 36 ans, 257e au classement WTA, sera opposée à une joueuse issue des qualifications, l'Australienne Jaimée Fourlis, 21 ans, 153e au classement WTA. La Campinoise en sera à sa 12e participation à Wimbledon, elle qui fut demi-finaliste en 2013. Kirsten Flipkens continuera cependant à jouer en double. Un possible duel avec la Roumaine Simona Halep, 19e mondial, est ensuite permis au 2e tour.

Wickmayer avait perdu lors de son seul duel contre son adversaire chinoise

Yanina Wickmayer, 32 ans, 603e au classement WTA, de retour de maternité cette saison a réussi à s'extirper des qualifications et affrontera Lin Zhu, 98e mondiale, en entrée de son 13e Wimbledon. WIckmayer s'était inclinée lors de leur seule confrontation sur le circuit en 2019 face à cette Chinoise de 28 ans.

Par ailleurs, pour son retour à Wimbledon, qu'elle a remporté à sept reprises, l'Américaine Serena Williams a hérité d'un premier tour plutôt clément puisqu'elle affrontera la Française Harmony Tan, 113e joueuse mondiale. A 40 ans et après un an d'interruption depuis son abandon en 2021 dans ce même tournoi, Williams a reçu une invitation des organisateurs du Grand Chelem londonien. L'ancienne N.1 mondiale, aujourd'hui retombée au delà de la 1000e place en raison de sa longue absence, a participé cette semaine au tournoi de double sur gazon à Eatsbourne, où elle a passé deux tours avec Ons Jabeur, avant de déclarer forfait en raison d'une blessure de sa partenaire tunisienne.

La tête de série N.1, la Polonaise Iga Swiatek, affrontera la Croate Jana Fett, passée par les qualifications. Elle a dans sa moitié de tableau la finaliste de l'an passé, la Tchèque Karolina Pliskova (N.7) qu'elle pourrait donc retrouver en demi-finale, alors que la tenante du titre, l'Australienne Ashleigh Barty a pris sa retraite en mars.

David Goffin a hérité du Moldave Radu Albot, issu des qualifications, au premier tour à Wimbledon suivant le tirage au sort effectué lundi à Londres. Le Liégeois, 31 ans, 58e mondial, disputera cette 3e levée du Grand Chelem de l'année pour la 8e fois, mais pour la première fois depuis 2019 lorsqu'il fut quart de finaliste. Goffin s'est imposé lors des quatre confrontations qui l'ont opposé à Radu Albot, 32 ans, 115e au classement ATP dont sur l'herbe de Halle en 2019. Vainqueur du Challenger d'Ilkley dimanche dernier, Zizou Bergs a reçu une invitation des organisateurs pour rejoindre le tableau final de Wimbledon, sa première accession à un Grand Chelem, sans passer par les qualifications. Le numéro 2 belge, 23 ans, 146e mondial, a hérité vendredi sur le gazon londonien du Britannique Jack Draper, 20 ans, 108e mondial. Il s'agira d'un deuxième duel entre les deux jeunes joueurs et l'occasion pour Bergs de prendre sa revanche après une finale perdue en trois sets contre le Britannique cette année au Challenger de St-Brieuc sur surface dure. Des lauréates de Grand Chelem pour Minnen et Van Uytvanck Greet Minnen a hérité du plus dur morceau, dans le clan belge, au premier tour à Wimbledon. Le tirage au sort effectué lundi à Londres a imposé en effet l'Espagnole Garbine Muguruza (N.9), 28 ans, 10e joueuse du monde, à la jeune belge de 24 ans, 89e mondiale. Victorieuse en 2017 sur le gazon londonien, et finaliste en 2015, Muguruza n'a encore jamais rencontré Greet Minnen sur le circuit. Minnen avait été sortie au premier tour l'an dernier pour son premier Wimbledon. Alison Van Uytvanck, 28 ans, 46e mondiale, aura fort à faire aussi face à la Britannique Emma Raducanu (N.10), 19 ans, 11e mondiale, qui a déjà battu la numéro 2 belge à Chicago l'an dernier pour leur seule confrontation sur le circuit. Van Uytvanck dispute Wimbledon pour la 8e fois. Dur tirage également pour Maryna Zanevska (WTA 68), 28 ans, opposée à la 13e tête de série de cette troisième levée du Grand Chelem de la saison, la Tchèque Barbora Krejcicova, 26 ans, 15e mondiale, victorieuse à Roland Garros l'an dernier, qu'elle rencontrera pour la première fois sur le circuit. C'est la deuxième participation de Zanevska à Wimbledon éliminée au premier tour en 2017. Elise Mertens (N.24), 26 ans, 30e mondiale, a elle hérité au premier tour de la Colombienne Camilla Osorio, 20 ans, 61e au classement WTA, qu'elle va rencontrer pour la première fois. Une tâche plus aisée a priori pour la numéro 1 belge au moment d'aborder son 4e Wimbledon. Au deuxième tour, si Mertens passe le cap, elle affrontera soit la Slovène Tamara Zidansek, 24 ans, 58e mondiale, soit la Hongroise Panna Udvardy (WTA 99), 23 ans. Pour le dernier tournoi de sa carrière en simple, Kirsten Flipkens, 36 ans, 257e au classement WTA, sera opposée à une joueuse issue des qualifications, l'Australienne Jaimée Fourlis, 21 ans, 153e au classement WTA. La Campinoise en sera à sa 12e participation à Wimbledon, elle qui fut demi-finaliste en 2013. Kirsten Flipkens continuera cependant à jouer en double. Un possible duel avec la Roumaine Simona Halep, 19e mondial, est ensuite permis au 2e tour. Yanina Wickmayer, 32 ans, 603e au classement WTA, de retour de maternité cette saison a réussi à s'extirper des qualifications et affrontera Lin Zhu, 98e mondiale, en entrée de son 13e Wimbledon. WIckmayer s'était inclinée lors de leur seule confrontation sur le circuit en 2019 face à cette Chinoise de 28 ans. Par ailleurs, pour son retour à Wimbledon, qu'elle a remporté à sept reprises, l'Américaine Serena Williams a hérité d'un premier tour plutôt clément puisqu'elle affrontera la Française Harmony Tan, 113e joueuse mondiale. A 40 ans et après un an d'interruption depuis son abandon en 2021 dans ce même tournoi, Williams a reçu une invitation des organisateurs du Grand Chelem londonien. L'ancienne N.1 mondiale, aujourd'hui retombée au delà de la 1000e place en raison de sa longue absence, a participé cette semaine au tournoi de double sur gazon à Eatsbourne, où elle a passé deux tours avec Ons Jabeur, avant de déclarer forfait en raison d'une blessure de sa partenaire tunisienne. La tête de série N.1, la Polonaise Iga Swiatek, affrontera la Croate Jana Fett, passée par les qualifications. Elle a dans sa moitié de tableau la finaliste de l'an passé, la Tchèque Karolina Pliskova (N.7) qu'elle pourrait donc retrouver en demi-finale, alors que la tenante du titre, l'Australienne Ashleigh Barty a pris sa retraite en mars.