Nadal, double vainqueur de l'épreuve en 2008 et 2010 et finaliste en 2011 et vainqueur de Roland-Garros, n'avait plus été battu au deuxième tour d'un tournoi du Grand Chelem depuis sept ans et l'édition 2005 de Wimbledon.

Rosol qui a réussi 22 aces et gagné 83% de points sur son premier service a déclaré à sa sortie du court au micro de la BBC : "J'ai joué un match incroyable, le meilleur match de ma vie." Le Tchèque, 1m96, 26 ans, a progressé lentement dans la hiérarchie et n'a fait sa première apparition dans le top 100 que l'an passé. Il s'agit de sa première participation au tableau principal de Wimbledon après de nombreux échecs en qualifications. Sa meilleure performance en Grand Chelem était un troisième tour à Roland-Garros l'an passé.

Les coups ne sont jamais vraiment partis de la raquette de Nadal, incapable de diriger les échanges et systématiquement réduit à défendre, sans beaucoup d'efficacité. Déjà dans la première manche, le N.2 mondial avait dû sauver trois balles de set avant de s'imposer à l'arraché au tie-break (11/9).

Au-dessous de son adversaire pendant les deux manches suivantes, il a semblé renverser la situation dans la quatrième. Mais la nuit étant sur le point de tomber, il a fallu fermer le toit du Central et allumer les lumières. Le jeu a été interrompu pendant environ 45 minutes, coupant l'élan de l'Espagnol.

Au retour des vestiaires, l'Espagnol a cédé d'entrée son service. Rosol, apparemment, n'avait pas perdu sa concentration ni son audace. Il a au contraire continué à tenter sa chance à fond, étouffant toute tentative de réaction d'un Nadal très décevant, à part au service (19 aces).

Le Tchèque a créé la plus grosse sensation depuis la défaite de Pete Sampras contre le Suisse George Bastl au premier tour de Wimbledon en 2002.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Nadal, double vainqueur de l'épreuve en 2008 et 2010 et finaliste en 2011 et vainqueur de Roland-Garros, n'avait plus été battu au deuxième tour d'un tournoi du Grand Chelem depuis sept ans et l'édition 2005 de Wimbledon. Rosol qui a réussi 22 aces et gagné 83% de points sur son premier service a déclaré à sa sortie du court au micro de la BBC : "J'ai joué un match incroyable, le meilleur match de ma vie." Le Tchèque, 1m96, 26 ans, a progressé lentement dans la hiérarchie et n'a fait sa première apparition dans le top 100 que l'an passé. Il s'agit de sa première participation au tableau principal de Wimbledon après de nombreux échecs en qualifications. Sa meilleure performance en Grand Chelem était un troisième tour à Roland-Garros l'an passé. Les coups ne sont jamais vraiment partis de la raquette de Nadal, incapable de diriger les échanges et systématiquement réduit à défendre, sans beaucoup d'efficacité. Déjà dans la première manche, le N.2 mondial avait dû sauver trois balles de set avant de s'imposer à l'arraché au tie-break (11/9). Au-dessous de son adversaire pendant les deux manches suivantes, il a semblé renverser la situation dans la quatrième. Mais la nuit étant sur le point de tomber, il a fallu fermer le toit du Central et allumer les lumières. Le jeu a été interrompu pendant environ 45 minutes, coupant l'élan de l'Espagnol. Au retour des vestiaires, l'Espagnol a cédé d'entrée son service. Rosol, apparemment, n'avait pas perdu sa concentration ni son audace. Il a au contraire continué à tenter sa chance à fond, étouffant toute tentative de réaction d'un Nadal très décevant, à part au service (19 aces). Le Tchèque a créé la plus grosse sensation depuis la défaite de Pete Sampras contre le Suisse George Bastl au premier tour de Wimbledon en 2002. Sportfootmagazine.be, avec Belga