"La Fédération bélarusse de tennis condamne catégoriquement la décision prise par les organisateurs de Wimbledon de suspendre les joueurs bélarusses et russes. Des actes aussi destructeurs ne contribuent en rien à un règlement des conflits, mais ne font qu'inciter à la haine et à l'intolérance sur une base nationale", écrit-elle, ajoutant qu'elle mène des consultations avec des juristes afin de faire respecter les droits de ses athlètes.

Les organisateurs du Majeur sur gazon ont annoncé mercredi l'exclusion de l'édition 2022 du tournoi des joueurs russes et bélarusses en raison de la guerre en Ukraine, une décision vivement contestée par l'ATP et la WTA.

En l'état, ni le Russe Daniil Medvedev, N.2 mondial qui se remet d'une opération pour une hernie, ni la Bélarusse Aryna Sabalenka, N.4 mondiale et demi-finaliste l'été dernier à Londres, ne pourront défendre leurs chances dans le temple du tennis sur gazon (27 juin - 10 juillet).

"A l'évidence, la raison d'une décision aussi dure se trouve dans les pressions directes exercées par le gouvernement britannique", affirme la fédération bélarusse (FBT).

"A ce stade, des consultations sont en cours entre la direction de la FBT et des cabinets juridiques internationaux spécialisés en droit du sport, et une stratégie est en cours d'élaboration visant à protéger, avant tout, les joueurs de tennis bélarusses dans le monde entier, et le tennis de la République du Bélarus dans son ensemble", poursuit le communiqué.

"La Fédération bélarusse de tennis condamne catégoriquement la décision prise par les organisateurs de Wimbledon de suspendre les joueurs bélarusses et russes. Des actes aussi destructeurs ne contribuent en rien à un règlement des conflits, mais ne font qu'inciter à la haine et à l'intolérance sur une base nationale", écrit-elle, ajoutant qu'elle mène des consultations avec des juristes afin de faire respecter les droits de ses athlètes.Les organisateurs du Majeur sur gazon ont annoncé mercredi l'exclusion de l'édition 2022 du tournoi des joueurs russes et bélarusses en raison de la guerre en Ukraine, une décision vivement contestée par l'ATP et la WTA.En l'état, ni le Russe Daniil Medvedev, N.2 mondial qui se remet d'une opération pour une hernie, ni la Bélarusse Aryna Sabalenka, N.4 mondiale et demi-finaliste l'été dernier à Londres, ne pourront défendre leurs chances dans le temple du tennis sur gazon (27 juin - 10 juillet)."A l'évidence, la raison d'une décision aussi dure se trouve dans les pressions directes exercées par le gouvernement britannique", affirme la fédération bélarusse (FBT)."A ce stade, des consultations sont en cours entre la direction de la FBT et des cabinets juridiques internationaux spécialisés en droit du sport, et une stratégie est en cours d'élaboration visant à protéger, avant tout, les joueurs de tennis bélarusses dans le monde entier, et le tennis de la République du Bélarus dans son ensemble", poursuit le communiqué.