Le quadruple lauréat de l'épreuve et tenant du titre sur le gazon londonien affrontera le gagnant de l'autre demi-finale, un choc entre Roger Federer et Rafael Nadal plus tard vendredi.

Mercredi, le Serbe avait éliminé le Belge David Goffin (23e) en moins de deux heures. Il a cette fois bien plus peiné, passant près de trois heures sur le Court central (2 h 49 min), face à un joueur qui l'avait battu lors de leurs deux dernières confrontations à Doha et Miami.

Si le N.1 mondial a pris le premier set en 36 minutes, passant 12 coups gagnants sans vraiment craindre la réplique, il a ensuite été bousculé par l'Espagnol.

Bautista Agut, qui disputait sa première demi-finale en Grand Chelem (36 pour Djokovic), s'est en effet rebellé en début de seconde manche, prenant l'avantage 3-1 après un break.

Le tenant du titre n'a pas tout de suite retrouvé l'étendue de sa précision, peinant pour reprendre la main pour s'imposer sur son service et revenir à 4-3. Cette difficulté, il l'a traîné tout le set, pour laisser l'Espagnol revenir à égalité.

Le Serbe a fini par breaker rageusement à 4-2 dans le troisième set après quelques échanges et coups magnifiques. "Djoko", sur le fil, a ensuite sauvé deux balles de break, alternant signes d'agacement et de motivation, pour finalement filer vers le troisième set. "Je suis allé chercher loin pour gagner, Roberto jouait sa première demi-finale, mais il n'a pas été déboussolé par le court, l'évènement", a réagi Djokovic à l'issue du match. "Au deuxième set, il a commencé à s'établir dans le match et placer ses services. Les cinq premiers jeux du troisième set ont été serrés et ça aurait pu faire basculer le match d'un côté comme de l'autre", a soufflé le Serbe, content tout de même de son "tournoi de rêve" jusque-là.

Signe en effet que tout a été plus compliqué vendredi, il s'est fait une petite frayeur en début de quatrième set, avec une glissade et une chute. Un dérapage qui n'a pas empêché le N.1 mondial de breaker avant de conclure, à nouveau dans la difficulté, après avoir gaspillé quatre balles de match au cours d'un dernier jeu à rallonge.