L'Américaine qui aura 40 ans en septembre, a jeté l'éponge à 3-3 dans le premier set contre la Bélarusse Aliaksandra Sasnovich (100e mondiale) et est sortie du court en pleurs.

Déjà à 3-2 pour elle, elle était sortie du court en boitant et était revenue avec la cuisse droite enserrée dans un énorme bandage.

Elle s'est alors préparée à servir, mais les pleurs l'en empêchaient. En voyant sa détresse, le public a tenté de l'encourager, en vain.

Williams a encore joué trois points sur sa mise en jeu avant d'abandonner.

Dans sa longue carrière, Serena Williams n'avait jusque-là abandonné qu'une seule fois en plein match dans un tournoi du Grand Chelem, en 8e de finale face à Arantxa Sanchez à Wimbledon en 1998.

"Très dur pour Serena Williams, mais le Centre Court est extrêmement glissant. Il est difficile de s'y déplacer", a tweeté le Britannique Andy Murray.

L'Américaine qui aura 40 ans en septembre, a jeté l'éponge à 3-3 dans le premier set contre la Bélarusse Aliaksandra Sasnovich (100e mondiale) et est sortie du court en pleurs.Déjà à 3-2 pour elle, elle était sortie du court en boitant et était revenue avec la cuisse droite enserrée dans un énorme bandage.Elle s'est alors préparée à servir, mais les pleurs l'en empêchaient. En voyant sa détresse, le public a tenté de l'encourager, en vain.Williams a encore joué trois points sur sa mise en jeu avant d'abandonner.Dans sa longue carrière, Serena Williams n'avait jusque-là abandonné qu'une seule fois en plein match dans un tournoi du Grand Chelem, en 8e de finale face à Arantxa Sanchez à Wimbledon en 1998."Très dur pour Serena Williams, mais le Centre Court est extrêmement glissant. Il est difficile de s'y déplacer", a tweeté le Britannique Andy Murray.