Matteo Berrettini disputera dimanche à Wimbledon la première finale en Grand Chelem de sa carrière. Vendredi sur le gazon du All England Club, le Romain de 25 ans, 9e mondial, s'est joué du Polonais Hubert Hurkacz (N.14/ATP 18) en quatre sets - 6-3, 6-0, 6-7 (3), 6-4 - et 2h36 de jeu.

Le robuste joueur italien, 1m96, a fait parler sa puissance pour signer son meilleur résultat dans un Majeur, lui qui avait échoué aux portes de la finale de l'US Open 2019, battu par Rafael Nadal. Tombeur de Roger Federer en quarts de finale, Hurkacz n'a pas été capable de surfer la vague de son succès. Il faut dire que Berrettini, malgré un troisième set concédé au jeu décisif, a joué une partie presque parfaite. Arrivé en pleine confiance après son sacre au Queen's, Berrettini a distillé la bagatelle de 60 coups gagnants pour seulement 18 fautes directes, contre 26 à son adversaire, afin d'aligner une 11e victoire de rang sur gazon cette saison. Berrettini participe pour la troisième fois aux Internationaux de Grande-Bretagne avec pour meilleur résultat jusque-là un huitième de finale atteint en 2019. "Je n'ai jamais osé rêver d'une finale ici car c'est simplement trop", a dit l'Italien à même le court après sa victoire. "C'est incroyable, je suis si heureux."

L'autre demi-finale mettra aux prises le Serbe Novak Djokovic (N.1), 34 ans, numéro 1 mondial, au Canadien Denis Shapovalov (N.10), 22 ans, 12e joueur du monde. Dimanche, Berrettini montera donc sur le gazon londonien en espérant montrer la voie à l'équipe nationale italienne de football, qui défiera à Wembley l'Angleterre en finale de l'Euro sur le coup de 21h.

Matteo Berrettini disputera dimanche à Wimbledon la première finale en Grand Chelem de sa carrière. Vendredi sur le gazon du All England Club, le Romain de 25 ans, 9e mondial, s'est joué du Polonais Hubert Hurkacz (N.14/ATP 18) en quatre sets - 6-3, 6-0, 6-7 (3), 6-4 - et 2h36 de jeu. Le robuste joueur italien, 1m96, a fait parler sa puissance pour signer son meilleur résultat dans un Majeur, lui qui avait échoué aux portes de la finale de l'US Open 2019, battu par Rafael Nadal. Tombeur de Roger Federer en quarts de finale, Hurkacz n'a pas été capable de surfer la vague de son succès. Il faut dire que Berrettini, malgré un troisième set concédé au jeu décisif, a joué une partie presque parfaite. Arrivé en pleine confiance après son sacre au Queen's, Berrettini a distillé la bagatelle de 60 coups gagnants pour seulement 18 fautes directes, contre 26 à son adversaire, afin d'aligner une 11e victoire de rang sur gazon cette saison. Berrettini participe pour la troisième fois aux Internationaux de Grande-Bretagne avec pour meilleur résultat jusque-là un huitième de finale atteint en 2019. "Je n'ai jamais osé rêver d'une finale ici car c'est simplement trop", a dit l'Italien à même le court après sa victoire. "C'est incroyable, je suis si heureux." L'autre demi-finale mettra aux prises le Serbe Novak Djokovic (N.1), 34 ans, numéro 1 mondial, au Canadien Denis Shapovalov (N.10), 22 ans, 12e joueur du monde. Dimanche, Berrettini montera donc sur le gazon londonien en espérant montrer la voie à l'équipe nationale italienne de football, qui défiera à Wembley l'Angleterre en finale de l'Euro sur le coup de 21h.