Le Suisse de 38 ans a souffert du haut du dos et a multiplié les fautes directes. C'est donc le Bulgare qui affrontera le Russe Daniil Medvedev (5e) vendredi pour une place en finale.

"J'ai compris qu'il fallait que je l'oblige à rester sur le court. Et dans le 5e set, il n'était clairement pas à 100%", a commenté Dimitrov.

"Au premier set, j'étais nerveux et lui servait bien, je voulais juste m'accrocher... Je suis simplement heureux", a-t-il commenté.

Le Bulgare n'avait jamais dépassé les 16e de finale à Flushing Meadows jusque-là. Il les avait atteints à deux reprises, en 2014 et 2016.

Le Bulgare, surnommé plus jeune "Baby Federer", est monté jusqu'au 3e rang mondial après sa victoire dans le Masters 2017.

Federer, éliminé en 8e de finale l'an dernier à New York, restait sur un éblouissant Wimbledon où, après avoir battu Rafael Nadal en demi-finales, il avait livré une bataille homérique face à Novak Djokovic mais avait perdu la finale.

Puis à l'US Open, il n'avait pas été convaincant lors de ses deux premiers tours, où il a cédé un set à chaque fois. Il avait cependant retrouvé un très bon niveau au 3e tour et en 8e.

Mardi contre Dimitrov, il a multiplié les fautes directes (61 au total), à l'image de la balle de match où son coup droit est sorti largement dans le couloir, souvent en raison d'un placement aléatoire.