La numéro 1 belge, 16e mondiale, se disait heureuse d'avoir gagné en deux manches et était surtout très contente de son état d'esprit sachant "rester calme" tout au long de la partie surtout quand son adversaire est revenue de 5-2 à 5-5 dans le second set.

"Je savais que je devais jouer un tennis agressif pour la mettre un peu sous pression et j'ai bien débuté le match, mon service était bon, je frappais bien dans la balle et c'était vraiment nécessaire contre elle", a expliqué Elise Mertens en conférence de presse. "Dans le deuxième set, à 5-2, elle a commencé à mieux jouer, elle était plus agressive et je commençais peut-être à fatiguer. Mon service passait bien, mais je n'avais qu'un seul break d'avance et en tennis, cela va vite. Je me suis dit que je devais rester calme, et je suis restée calme, et prendre point par point. C'était elle qui devait gagner le 2e set pour rester dans le tournoi. Quand elle est revenue à 5-5, c'était 40-40 dans le 2e set et j'ai entendu quelqu'un dans le public crier: 'have faith'. Cela a aidé et c'était nécessaire de ne rien lâcher et de pousser un peu plus. Elle a de bonnes frappes, un bon service, un bon coup droit. Je savais que si je n'étais pas à 100%, je ne gagne pas. Je suis déjà au 4e tour ici et je suis très contente, mais je suis surtout contente de mon niveau qui est bien meilleur par rapport au premier et deuxième tour. Et c'est bien de pouvoir monter son niveau dans un tournoi comme ça."

Pour rejoindre les quarts de finale de l'US Open pour la troisième fois de suite, Elise Mertens devra franchir le cap de la Biélorusse Aryna Sabelenka, son ancienne partenaire de double. Un pari difficile pour la Belge qui n'a plus gagné contre elle depuis 2018.

"Elle a un bon service, un jeu très rapide, agressif et quand elle est a 100% mentalement, c'est difficile de la battre. Elle a vraiment bien progressé, elle est numéro 2 mondiale maintenant, mais dans un tournoi du Grand Chelem tout est possible. Je me donne à 100% à chaque fois. Dès fois cela va moins bien comme au premier tour, dès fois cela va très bien comme aujourd'hui. Je suis contente de mon état d'esprit qui évolue bien au fil du tournoi."

De son côté, Aryna Sabalenka, 23 ans, a battu l'Américaine Danielle Collins (N.20), 27 ans, 29e mondiale, sur un double 6-3 dans le même temps de jeu (1h28) pour se hisser au 4e tour.

Sabalenka mène 5 à 2 dans ses confrontations avec la numéro 1 belge ayant remporté leurs quatre derniers duels dont celui disputé cette année à Madrid en quarts de finale à la suite du retrait de Mertens (souffrant de la cuisse) à 6-1, 4-0. La dernière victoire d'Elise Mertens contre son ancienne partenaire de double (lauréate ensemble de l'Open d'Australie en février dernier) remonte en effet à 2018 à Montréal.

La numéro 1 belge, 16e mondiale, se disait heureuse d'avoir gagné en deux manches et était surtout très contente de son état d'esprit sachant "rester calme" tout au long de la partie surtout quand son adversaire est revenue de 5-2 à 5-5 dans le second set. "Je savais que je devais jouer un tennis agressif pour la mettre un peu sous pression et j'ai bien débuté le match, mon service était bon, je frappais bien dans la balle et c'était vraiment nécessaire contre elle", a expliqué Elise Mertens en conférence de presse. "Dans le deuxième set, à 5-2, elle a commencé à mieux jouer, elle était plus agressive et je commençais peut-être à fatiguer. Mon service passait bien, mais je n'avais qu'un seul break d'avance et en tennis, cela va vite. Je me suis dit que je devais rester calme, et je suis restée calme, et prendre point par point. C'était elle qui devait gagner le 2e set pour rester dans le tournoi. Quand elle est revenue à 5-5, c'était 40-40 dans le 2e set et j'ai entendu quelqu'un dans le public crier: 'have faith'. Cela a aidé et c'était nécessaire de ne rien lâcher et de pousser un peu plus. Elle a de bonnes frappes, un bon service, un bon coup droit. Je savais que si je n'étais pas à 100%, je ne gagne pas. Je suis déjà au 4e tour ici et je suis très contente, mais je suis surtout contente de mon niveau qui est bien meilleur par rapport au premier et deuxième tour. Et c'est bien de pouvoir monter son niveau dans un tournoi comme ça." Pour rejoindre les quarts de finale de l'US Open pour la troisième fois de suite, Elise Mertens devra franchir le cap de la Biélorusse Aryna Sabelenka, son ancienne partenaire de double. Un pari difficile pour la Belge qui n'a plus gagné contre elle depuis 2018. "Elle a un bon service, un jeu très rapide, agressif et quand elle est a 100% mentalement, c'est difficile de la battre. Elle a vraiment bien progressé, elle est numéro 2 mondiale maintenant, mais dans un tournoi du Grand Chelem tout est possible. Je me donne à 100% à chaque fois. Dès fois cela va moins bien comme au premier tour, dès fois cela va très bien comme aujourd'hui. Je suis contente de mon état d'esprit qui évolue bien au fil du tournoi." De son côté, Aryna Sabalenka, 23 ans, a battu l'Américaine Danielle Collins (N.20), 27 ans, 29e mondiale, sur un double 6-3 dans le même temps de jeu (1h28) pour se hisser au 4e tour. Sabalenka mène 5 à 2 dans ses confrontations avec la numéro 1 belge ayant remporté leurs quatre derniers duels dont celui disputé cette année à Madrid en quarts de finale à la suite du retrait de Mertens (souffrant de la cuisse) à 6-1, 4-0. La dernière victoire d'Elise Mertens contre son ancienne partenaire de double (lauréate ensemble de l'Open d'Australie en février dernier) remonte en effet à 2018 à Montréal.