La rencontre a duré un tout petit plus de deux heures sur le court du Louis Armstrong Stadium. Djokovic n'a toujours pas perdu le moindre set en quatre matches depuis son arrivée à New York et n'a cédé que 28 jeux, une moyenne de sept par match.

"Les choses auraient pu se passer autrement. Il a eu une balle de set à 5-4 dans la 2-ème manche que j'ai bien repoussée en montant au filet", a souligné "Djoko" qui s'est fendu de quelques pas de danse pour célébrer sa victoire.

Le dernier tournoi majeur où il n'a pas atteint les quarts de finale remonte à 2009 à Roland Garros où il s'était incliné au 3e tour, précisément contre Kohlschreiber.

Au prochain tour, le Serbe, finaliste des quatre dernières éditions de l'US Open, sera opposé au Britannique Andy Murray (ATP 9), vainqueur de Jo-Wilfried Tsonga.

Djoko avait abordé le dernier Grand Chelem de l'année sans grandes certitudes après ses éliminations en 1/8es de finale à Toronto, contre Tsonga, et Cincinnati (contre Tommy Robredo).

En cas de qualification il devrait être défié par Stanisals Wawrinka (ATP 4) ou Kei Nishikori, avant de penser à une éventuelle finale contre Roger Federer (ATP 3).

Nishikori au bout de la nuit

Le Japonais Kei Nishikori s'est donc également qualifié pour les quarts de finale en battant le Canadien Milos Raonic 4-6, 7-6 (7/4), 6-7 (6/8), 7-5, 6-4, dans la nuit de lundi à mardi.

Au prochain tour, le Japonais, tête de série N.10 à Flushing Meadows, sera opposé au Suisse Stan Wawrinka, vainqueur de l'Open d'Australie en janvier.

La rencontre s'est terminée à 02h26 locales (08h26 en Belgique), égalant le record du genre dans l'histoire de l'US Open établi en 1993 et égalé en 2012.

Seule Williams survit à l'hécatombe

Serena Williams n'avait pas besoin de cette improbable hécatombe pour espérer remporter l'US Open, mais l'Américaine est la dernière joueuse appartenant au top 10 mondial encore en lice avant les quarts de finale.

Williams a réussi lundi un "exploit" grâce à sa victoire devant l'Estonienne Kaia Kanepi (6-3, 6-3) en 8e de finale: elle a enfin atteint les quarts de finale d'un Grand Chelem en 2014. "Je ne pensais pas ce que cela me ferait autant plaisir, mais cela fait vraiment du bien et je ne veux pas m'arrêter là", a espéré la N.1 mondiale. Avant Flushing Meadows, l'Américaine de 32 ans avait chuté en 8e de finale à Melbourne, au 2e tour à Roland-Garros et au 3e tour à Wimbledon.

"Je suis quelqu'un de perfectionniste et je me mettais trop de pression pour les Grands Chelems. Maintenant, je suis plus relax, je me dis que même si je ne devais plus gagner de titre majeur, ma carrière est extraordinaire", a expliqué Williams qui a remporté cinq titres WTA depuis janvier.

Son adversaire en quart, l'Italienne Flavia Pennetta qui a dominé l'Australienne Casey Dellacqua (7-5, 6-2), ne semble pas en mesure de la contrarier: elle s'est toujours inclinée en cinq confrontations.

L'autre bonne nouvelle de la journée pour la double tenante du titre est l'élimination d'Eugénie Bouchard: la finaliste de Wimbledon, 8e mondiale, ne n'est pas remise d'un coup de chaleur face à la Russe Elena Makarova.

Attention toutefois à Victoria Azarenka. La Bélarusse a souffert face à Aleksandra Krunic, une Serbe de 21 ans issue des qualifications. Mais l'ancienne N.1 mondiale, retombée à la 17e place à cause d'une blessure à un pied, a ses habitudes à New York où elle a disputé, et perdu, les deux dernières finales face à Serena Williams qu'elle pourrait retrouver en demi-finales.

Les résultats de la 8e journée

Simple dames (8e de finale):

Serena Williams (USA/N.1) bat Kaia Kanepi (Est) 6-3, 6-3

Flavia Pennetta (Ita/N.11) bat Casey Dellacqua (Aus/N.29) 7-5, 6-2

Victoria Azarenka (Blr/N.16) bat Aleksandra Krunic (Ser) 4-6, 6-4, 6-4

Ekaterina Makarova (Rus/N.17) bat Eugénie Bouchard (Can/N.7) 7-6 (7/2), 6-4

Simple messieurs (8e de finale):

Novak Djokovic (Ser/N.1) bat Philipp Kohlschreiber (All/N.22) 6-1, 7-5, 6-4

Andy Murray (G-B/N.8) bat Jo-Wilfried Tsonga (Fra/N.9) 7-5, 7-5, 6-4

Stanislas Wawrinka (Sui/N.3) bat Tommy Robredo (Esp/N.16) 7-5, 4-6, 7-6 (9/7), 6-2

Kei Nishikori (Jap/N.10) bat Milos Raonic (Can/N.5) 4-6, 7-6 (7/4), 6-7 (6/8), 7-5, 6-4

La rencontre a duré un tout petit plus de deux heures sur le court du Louis Armstrong Stadium. Djokovic n'a toujours pas perdu le moindre set en quatre matches depuis son arrivée à New York et n'a cédé que 28 jeux, une moyenne de sept par match. "Les choses auraient pu se passer autrement. Il a eu une balle de set à 5-4 dans la 2-ème manche que j'ai bien repoussée en montant au filet", a souligné "Djoko" qui s'est fendu de quelques pas de danse pour célébrer sa victoire. Le dernier tournoi majeur où il n'a pas atteint les quarts de finale remonte à 2009 à Roland Garros où il s'était incliné au 3e tour, précisément contre Kohlschreiber. Au prochain tour, le Serbe, finaliste des quatre dernières éditions de l'US Open, sera opposé au Britannique Andy Murray (ATP 9), vainqueur de Jo-Wilfried Tsonga. Djoko avait abordé le dernier Grand Chelem de l'année sans grandes certitudes après ses éliminations en 1/8es de finale à Toronto, contre Tsonga, et Cincinnati (contre Tommy Robredo). En cas de qualification il devrait être défié par Stanisals Wawrinka (ATP 4) ou Kei Nishikori, avant de penser à une éventuelle finale contre Roger Federer (ATP 3). Nishikori au bout de la nuit Le Japonais Kei Nishikori s'est donc également qualifié pour les quarts de finale en battant le Canadien Milos Raonic 4-6, 7-6 (7/4), 6-7 (6/8), 7-5, 6-4, dans la nuit de lundi à mardi. Au prochain tour, le Japonais, tête de série N.10 à Flushing Meadows, sera opposé au Suisse Stan Wawrinka, vainqueur de l'Open d'Australie en janvier. La rencontre s'est terminée à 02h26 locales (08h26 en Belgique), égalant le record du genre dans l'histoire de l'US Open établi en 1993 et égalé en 2012. Seule Williams survit à l'hécatombe Serena Williams n'avait pas besoin de cette improbable hécatombe pour espérer remporter l'US Open, mais l'Américaine est la dernière joueuse appartenant au top 10 mondial encore en lice avant les quarts de finale. Williams a réussi lundi un "exploit" grâce à sa victoire devant l'Estonienne Kaia Kanepi (6-3, 6-3) en 8e de finale: elle a enfin atteint les quarts de finale d'un Grand Chelem en 2014. "Je ne pensais pas ce que cela me ferait autant plaisir, mais cela fait vraiment du bien et je ne veux pas m'arrêter là", a espéré la N.1 mondiale. Avant Flushing Meadows, l'Américaine de 32 ans avait chuté en 8e de finale à Melbourne, au 2e tour à Roland-Garros et au 3e tour à Wimbledon. "Je suis quelqu'un de perfectionniste et je me mettais trop de pression pour les Grands Chelems. Maintenant, je suis plus relax, je me dis que même si je ne devais plus gagner de titre majeur, ma carrière est extraordinaire", a expliqué Williams qui a remporté cinq titres WTA depuis janvier. Son adversaire en quart, l'Italienne Flavia Pennetta qui a dominé l'Australienne Casey Dellacqua (7-5, 6-2), ne semble pas en mesure de la contrarier: elle s'est toujours inclinée en cinq confrontations. L'autre bonne nouvelle de la journée pour la double tenante du titre est l'élimination d'Eugénie Bouchard: la finaliste de Wimbledon, 8e mondiale, ne n'est pas remise d'un coup de chaleur face à la Russe Elena Makarova. Attention toutefois à Victoria Azarenka. La Bélarusse a souffert face à Aleksandra Krunic, une Serbe de 21 ans issue des qualifications. Mais l'ancienne N.1 mondiale, retombée à la 17e place à cause d'une blessure à un pied, a ses habitudes à New York où elle a disputé, et perdu, les deux dernières finales face à Serena Williams qu'elle pourrait retrouver en demi-finales.