Arrivée sur le trône de la WTA fin juin après sa victoire sur le gazon de Birmingham, quelques semaines après son sacre sur l'ocre parisien, 'Ash' Barty compte près de 2.000 points d'avance sur sa dauphine, la Tchèque Karolina Pliskova. Après un court passage à la 2e place en août, l'Australienne a ponctué sa saison par une victoire au Masters de Shenzhen. Créative, solide du fond du court et performante tant au service qu'à la volée, elle s'est érigée comme la joueuse la plus complète du circuit, capable de briller sur n'importe quelle surface.

Derrière Barty, l'écart entre Pliskova et Serena Williams (WTA 10) n'est que de 2.000 points et chaque membre du top-10 paraît capable de remporter une levée du Grand Chelem. La Japonaise Naomi Osaka (WTA 3), la Roumaine Simona Halep (WTA 4), la Canadienne Bianca Andreescu (WTA 5), la Tchèque Petra Kvitova (WTA 7) y sont d'ailleurs déjà parvenues. A l'instar évidemment de Serena Williams, 38 ans et 23 'Majeurs' à son actif.

L'Américaine, devenue maman, est à la poursuite des 24 titres en Grand Chelem de Margaret Court. Depuis son sacre à l'Open d'Australie en janvier 2017, elle s'est inclinée quatre fois en finale, à Wimbledon (2018, 2019) et à l'US Open (2018, 2019). La protégée de Patrick Mouratoglou, qui se produit avec parcimonie sur le circuit, aura assurément d'autres occasions en 2020 de rejoindre l'Australienne dans la légende. A commencer par l'Open d'Australie (20 janvier - 2 février), tournoi qu'elle a remporté à sept reprises

Avec Pliskova, l'Ukrainienne Elina Svitolina (WTA 6), la Suissesse Belinda Bencic (WTA 8) et la Néerlandaise Kiki Bertens (WTA 9), quatre joueuses du top-10 mondial sont en quête d'un succès majuscule.

Comme chez les messieurs avec David Goffin (ATP 11), Elise Mertens (WTA 17) est capable de battre les meilleures. A l'image de sa semaine à Doha en février où elle a successivement pris le dessus sur Bertens, Angelique Kerber et Halep afin de s'adjuger son cinquième titre en carrière. Associée à la Biélorusse Aryna Sabalenka, la Limbourgeoise de 24 ans a aussi brillé en double, remportant les tournois d'Indian Wells et Miami avant de triompher à l'US Open.

Arrivée sur le trône de la WTA fin juin après sa victoire sur le gazon de Birmingham, quelques semaines après son sacre sur l'ocre parisien, 'Ash' Barty compte près de 2.000 points d'avance sur sa dauphine, la Tchèque Karolina Pliskova. Après un court passage à la 2e place en août, l'Australienne a ponctué sa saison par une victoire au Masters de Shenzhen. Créative, solide du fond du court et performante tant au service qu'à la volée, elle s'est érigée comme la joueuse la plus complète du circuit, capable de briller sur n'importe quelle surface. Derrière Barty, l'écart entre Pliskova et Serena Williams (WTA 10) n'est que de 2.000 points et chaque membre du top-10 paraît capable de remporter une levée du Grand Chelem. La Japonaise Naomi Osaka (WTA 3), la Roumaine Simona Halep (WTA 4), la Canadienne Bianca Andreescu (WTA 5), la Tchèque Petra Kvitova (WTA 7) y sont d'ailleurs déjà parvenues. A l'instar évidemment de Serena Williams, 38 ans et 23 'Majeurs' à son actif. L'Américaine, devenue maman, est à la poursuite des 24 titres en Grand Chelem de Margaret Court. Depuis son sacre à l'Open d'Australie en janvier 2017, elle s'est inclinée quatre fois en finale, à Wimbledon (2018, 2019) et à l'US Open (2018, 2019). La protégée de Patrick Mouratoglou, qui se produit avec parcimonie sur le circuit, aura assurément d'autres occasions en 2020 de rejoindre l'Australienne dans la légende. A commencer par l'Open d'Australie (20 janvier - 2 février), tournoi qu'elle a remporté à sept reprises Avec Pliskova, l'Ukrainienne Elina Svitolina (WTA 6), la Suissesse Belinda Bencic (WTA 8) et la Néerlandaise Kiki Bertens (WTA 9), quatre joueuses du top-10 mondial sont en quête d'un succès majuscule. Comme chez les messieurs avec David Goffin (ATP 11), Elise Mertens (WTA 17) est capable de battre les meilleures. A l'image de sa semaine à Doha en février où elle a successivement pris le dessus sur Bertens, Angelique Kerber et Halep afin de s'adjuger son cinquième titre en carrière. Associée à la Biélorusse Aryna Sabalenka, la Limbourgeoise de 24 ans a aussi brillé en double, remportant les tournois d'Indian Wells et Miami avant de triompher à l'US Open.