Malgré son statut de tête de série, la Belgique, quart-de-finaliste en 2018, a hérité d'un tirage on ne peut plus piégeux: un déplacement au Brésil, qui pourra compter sur son public et une des meilleures paires du double au monde, Marcelo Melo/Bruno Soares. Surtout, la Belgique sera privée de ses trois joueurs clés, David Goffin, Ruben Bemelmans et Steve Darcis. De Greef, Coppejans et le double Sander Gille/Joran Vliegen auront la mission de créer l'exploit.

Les statistiques parlent en faveur de la Belgique, qui n'a jamais perdu contre le Brésil en trois confrontations, toutes cependant disputées sur le sol belge. Après des duels en 1960 et 1993, la dernière rencontre date de 2016. Avec Goffin, Bemelmans, Darcis et Joris De Loore, les Belges s'étaient imposés 4-0 sur la surface rapide de la Versluys Arena d'Ostende.

Les rencontres de Coupe Davis sont désormais jouées sur deux journées et les matchs sont au meilleur des trois sets. Le vainqueur de cette rencontre rejoindra en phase finale la Croatie, la France, l'Espagne et les Etats-Unis, demi-finalistes en 2018, ainsi que l'Argentine et la Grande-Bretagne, bénéficiaires d'une invitation. Pour la première fois de l'histoire, le vainqueur de la Coupe Davis sera désigné au terme d'une semaine de compétition, prévue du 18 au 24 novembre à Madrid, où seront rassemblées 18 nations.