"C'est avec beaucoup de déception que je me vois contraint aujourd'hui de reporter mon début de saison en faisant l'impasse sur l'Open d'Australie", écrit le 12e joueur mondial, finaliste à Sydney en 2008. "Je souffre toujours d'une inflammation de l'avant-bras (syndrome de l'intersection) et cela ne me permet pas d'être à 100% de mes capacités en compétition."

Tsonga avait déjà été contraint à un mois de repos en octobre en raison de cette blessure à l'avant-bras droit. Il avait ainsi renoncé à la Hopman Cup, dont il était, avec Alizé Cornet, le détenteur.

En novembre, il avait déclaré forfait à la dernière minute pour le double et le troisième simple de la finale de la Coupe Davis perdue par la France face à la Suisse (1-3) à Lille.

Le N.1 français avait toutefois participé à un match en double à Manille, six jours après son forfait de Coupe Davis, lors de l'International Premier Tennis League (IPTL), ligue fermée à mi-chemin entre compétition et exhibition.

"C'est avec beaucoup de déception que je me vois contraint aujourd'hui de reporter mon début de saison en faisant l'impasse sur l'Open d'Australie", écrit le 12e joueur mondial, finaliste à Sydney en 2008. "Je souffre toujours d'une inflammation de l'avant-bras (syndrome de l'intersection) et cela ne me permet pas d'être à 100% de mes capacités en compétition."Tsonga avait déjà été contraint à un mois de repos en octobre en raison de cette blessure à l'avant-bras droit. Il avait ainsi renoncé à la Hopman Cup, dont il était, avec Alizé Cornet, le détenteur. En novembre, il avait déclaré forfait à la dernière minute pour le double et le troisième simple de la finale de la Coupe Davis perdue par la France face à la Suisse (1-3) à Lille. Le N.1 français avait toutefois participé à un match en double à Manille, six jours après son forfait de Coupe Davis, lors de l'International Premier Tennis League (IPTL), ligue fermée à mi-chemin entre compétition et exhibition.