Dans une interview au site officiel de la WTA, deux des meilleurs coachs féminins Sascha Bajin et Sven Groeneveld ont confié le sentiment quasi général, un mélange de curiosité et scepticisme.

"J'ai hâte de la voir. C'est plus facile pour quelqu'un de retrouver le sommet une fois que vous y avez été. Tu sais ce que tu as à faire. Je pense que le plus grand défi pour elle sera de jouer à nouveau tous les jours, et de gagner tous les jours", déclaré Bajin, l'entraîneur WTA de l'année 2018, qui a mené la Japonaise Naomi Osaka à la 1re place mondiale et à deux victoires en Grand Chelem.

"Tout le monde voudra jouer contre elle"

"Il est difficile de dire ce que j'attends de Kim car je ne sais pas comment elle est physiquement. Le tennis est vraiment devenu beaucoup plus physique ces dernières années sur le circuit WTA. Certes, elle peut encore renverser les matchs avec sa mentalité de championne et jouer le bon coup dans les grands moments, mais je ne sais vraiment pas si cela sera suffisant pour être compétitive dans cette ère moderne", a-t-il ajouté. "Mais tout le monde voudra jouer contre elle".

"Je m'attends à ce que Kim apporte une énergie et une compétitivité que personne ne pourra égaler. Je m'attends à ce qu'elle soit prête à se montrer à la hauteur lorsqu'elle sera confrontée à l'adversité", a pour sa part déclaré Groeneveld, l'ancien mentor de Maria Sharapova.

"Son plus grand défi sera de recommencer à jouer tout un match et un tournoi complet. Rien ne remplace la vraie compétition et le corps et le jeu s'adapteront progressivement. Je ne sais pas si elle gagnera un autre tournoi du Grand Chelem, mais en prenant la décision de jouer, elle aura toujours une chance parce qu'elle sait ce qu'il faut faire et sait comment répéter. On ne peut l'apprendre qu'avec l'expérience et elle en a beaucoup."