Steve Darcis avait annoncé le 12 octobre dernier en marge de l'European Open à Anvers son retrait à l'issue de cet Open d'Australie.

La rencontre qui a scellé son parcours avait débuté mercredi, mais avait été interrompue alors que le Liégeois menait 4-2 dans le 1er set. Le début des matchs de la journée avait ensuite été repoussé en raison la fumée toxique liée aux incendies qui ravagent l'Australie. C'est ensuite un orage qui s'est abattu sur Melbourne en fin d'après-midi qui a provoqué la suspension pour le report des matchs en cours.

Pour finir, le Français Benchetrit a repris le dessus à la reprise du match jeudi dans l'après-midi, battant le Belge en deux sets (7-5; 7-5), pour une durée de jeu d'une heure et 45 minutes au total.

Ce duel était donc le dernier match de la carrière de Steve Darcis. L'un des meilleurs joueurs belges de sa génération tire sa révérence avec deux titres ATP à son palmarès, à Amersfoort aux Pays-Bas en 2007 sur terre battue et à Memphis aux Etas-Unis en 2008 sur surface dure, disputant cette année là encore une nouvelle finale à Amersfoort. Surnommé le "Shark", le Liégeois a été affublé aussi du titre de 'Mister Coupe Davis' pour ces exploits et la conquête répétée de points décisifs dans cette compétition par équipes dont il disputera la finale en 2015 (à Gand contre la Grande-Bretagne) et 2017 (à Lille face à la France).

David Goffin, 11e au classement ATP, est le seul Belge assuré de figurer dans le tableau final. Kimmer Coppejans (ATP 158) a lui rejoint le deuxième tour des qualifications en battant l'Italien Federico Gaio (ATP 150) 7-6 (7/47), 6-0. Il affrontera le Canadien Brayden Schnur (ATP 103), tête de série N.3 de ces qualifications.

"Dommage que cela se termine au 1er tour des qualifs d'un Grand Chelem"

"C'est triste que cela se finisse comme ça. Je suis triste", a déclaré Darcis. "Je n'ai pas été très bon aujourd'hui", a-t-il expliqué, déçu. "C'était compliqué. J'ai essayé de faire ce que j'ai pu avec les armes que j'avais. Les derniers jours, je ne joue pas mon meilleur tennis. J'ai malgré tout deux balles de premier set. Sur l'une d'elles, il fait une volée à moitié balancée qui prend la bande du filet. Si je gagne ce premier set, tout change. Maintenant, c'est le tennis. J'ai eu des occasions, je ne les ai pas saisies. Il a eu des occasions, il les a prises. Je n'avais qu'à être meilleur, un point c'est tout. Voilà, c'est la fin. Il faut bien qu'un moment cela s'arrête. C'est dommage que cela se termine au premier tour des qualifs d'un Grand Chelem, mais cela fait partie du jeu".

Steve Darcis ne méritait sans doute pas, pour l'ensemble de sa carrière, de terminer par une défaite au premier tour des qualifications à Melbourne. Mais il ne regrettait pas d'avoir fait le choix de tenter sa chance.

"Je suis en Australie. On me donne de l'argent pour venir ici. Je ne vais pas le jeter par la fenêtre" a-t-il poursuivi. "Là, je vais rentrer chez moi. Je vais être content de retrouver mes filles, de me reposer. Que j'ai arrêté après l'ATP Cup à Sydney, que cela se termine ici maintenant où après une demi-finale ici à Melbourne, au final, cela ne change pas grand-chose. J'ai encore au fond de moi envie de jouer. Le problème, c'est que j'ai trop mal (NdlR : au coude droit). Et à partir du moment où je n'ai plus trop de plaisir à être sur le terrain parce que j'ai mal, où j'ai mal dans la vie de tous les jours sans prendre d'anti-inflammatoires, il y a un moment où il faut penser à autre chose. Cela ne me réjouit pas, mais mon corps n'en peut plus et ma tête non plus".

Steve Darcis avait annoncé le 12 octobre dernier en marge de l'European Open à Anvers son retrait à l'issue de cet Open d'Australie. La rencontre qui a scellé son parcours avait débuté mercredi, mais avait été interrompue alors que le Liégeois menait 4-2 dans le 1er set. Le début des matchs de la journée avait ensuite été repoussé en raison la fumée toxique liée aux incendies qui ravagent l'Australie. C'est ensuite un orage qui s'est abattu sur Melbourne en fin d'après-midi qui a provoqué la suspension pour le report des matchs en cours. Pour finir, le Français Benchetrit a repris le dessus à la reprise du match jeudi dans l'après-midi, battant le Belge en deux sets (7-5; 7-5), pour une durée de jeu d'une heure et 45 minutes au total. Ce duel était donc le dernier match de la carrière de Steve Darcis. L'un des meilleurs joueurs belges de sa génération tire sa révérence avec deux titres ATP à son palmarès, à Amersfoort aux Pays-Bas en 2007 sur terre battue et à Memphis aux Etas-Unis en 2008 sur surface dure, disputant cette année là encore une nouvelle finale à Amersfoort. Surnommé le "Shark", le Liégeois a été affublé aussi du titre de 'Mister Coupe Davis' pour ces exploits et la conquête répétée de points décisifs dans cette compétition par équipes dont il disputera la finale en 2015 (à Gand contre la Grande-Bretagne) et 2017 (à Lille face à la France). David Goffin, 11e au classement ATP, est le seul Belge assuré de figurer dans le tableau final. Kimmer Coppejans (ATP 158) a lui rejoint le deuxième tour des qualifications en battant l'Italien Federico Gaio (ATP 150) 7-6 (7/47), 6-0. Il affrontera le Canadien Brayden Schnur (ATP 103), tête de série N.3 de ces qualifications.