Dans une longue interview au magazine Vogue, la joueuse de 35 ans, victorieuse de l'Open d'Australie 2017 alors qu'elle était juste enceinte, a dévoilé son "plan incroyable" pour Melbourne: "Je veux juste tout donner. Ce sera, disons, trois mois après que j'aurai mis au monde (mon enfant)", a-t-elle déclaré, en assurant avoir gardé un oeil attentif sur le tennis féminin durant sa grossesse.

Et elle répète avoir toujours en ligne de mire les 24 titres en Grand Chelem de l'Australienne Margaret Court. "Evidemment, si je peux aller là-bas et revenir à la hauteur de Margaret, je ne vais pas manquer l'occasion", a insisté la joueuse: "S'il y a une chose qui est certaine, c'est que cette grossesse m'a donné un nouveau pouvoir".

Actuellement Serena Williams a gagné 23 titres en Grand Chelem, le dernier en Australie en 2017 donc, soit un de plus que l'Allemande Steffi Graff. Encore N.1 mondiale en avril, elle n'est plus que 15e, n'ayant pas disputé de tournois depuis quatre mois.

Dans une longue interview au magazine Vogue, la joueuse de 35 ans, victorieuse de l'Open d'Australie 2017 alors qu'elle était juste enceinte, a dévoilé son "plan incroyable" pour Melbourne: "Je veux juste tout donner. Ce sera, disons, trois mois après que j'aurai mis au monde (mon enfant)", a-t-elle déclaré, en assurant avoir gardé un oeil attentif sur le tennis féminin durant sa grossesse.Et elle répète avoir toujours en ligne de mire les 24 titres en Grand Chelem de l'Australienne Margaret Court. "Evidemment, si je peux aller là-bas et revenir à la hauteur de Margaret, je ne vais pas manquer l'occasion", a insisté la joueuse: "S'il y a une chose qui est certaine, c'est que cette grossesse m'a donné un nouveau pouvoir".Actuellement Serena Williams a gagné 23 titres en Grand Chelem, le dernier en Australie en 2017 donc, soit un de plus que l'Allemande Steffi Graff. Encore N.1 mondiale en avril, elle n'est plus que 15e, n'ayant pas disputé de tournois depuis quatre mois.