Dans la première manche, la Polonaise, qui jouait à 23 ans sa première finale en Grand Chelem, a dû attendre 33 minutes pour inscrire un jeu de service à son actif. Elle concéda néanmoins la première manche 6-1 en 36 minutes.

Dans la 2e, Williams a réussi le break dans le 3e jeu et semblait partie pour s'imposer quand à 4-3, elle concéda sa mise en jeu. La Polonaise plus patiente et régulière égalisait ensuite à une manche partout 5-7.

Williams a retrouvé sa sérénité dans la dernière manche fila vers son 14e titre en Grand Chelem, en 18 finales, le premier depuis sa victoire londonienne en 2010.

Serena Williams, 30 ans, s'était déjà imposée à Wimbledon en 2002, 2003, 2009 et 2010.

Depuis 2000, il n'y a eu que deux années (2006, 2011) sans qu'elle ou sa soeur aînée Venus, consacrée aussi à cinq reprises à Londres, soient au moins en finale. Serena et Venus Williams viseront encore un 5e titre en double.

Avec la défaite de Radwanska, Azarenka reprendra lundi la place de N.1 mondiale à Maria Sharapova.

Sportfootmagzine.be, avec Belga

Dans la première manche, la Polonaise, qui jouait à 23 ans sa première finale en Grand Chelem, a dû attendre 33 minutes pour inscrire un jeu de service à son actif. Elle concéda néanmoins la première manche 6-1 en 36 minutes. Dans la 2e, Williams a réussi le break dans le 3e jeu et semblait partie pour s'imposer quand à 4-3, elle concéda sa mise en jeu. La Polonaise plus patiente et régulière égalisait ensuite à une manche partout 5-7. Williams a retrouvé sa sérénité dans la dernière manche fila vers son 14e titre en Grand Chelem, en 18 finales, le premier depuis sa victoire londonienne en 2010. Serena Williams, 30 ans, s'était déjà imposée à Wimbledon en 2002, 2003, 2009 et 2010. Depuis 2000, il n'y a eu que deux années (2006, 2011) sans qu'elle ou sa soeur aînée Venus, consacrée aussi à cinq reprises à Londres, soient au moins en finale. Serena et Venus Williams viseront encore un 5e titre en double. Avec la défaite de Radwanska, Azarenka reprendra lundi la place de N.1 mondiale à Maria Sharapova. Sportfootmagzine.be, avec Belga