"Caroline a joué un grand match, c'était vraiment difficile aujourd'hui. Je me sens vraiment mal parce qu'elle est si étonnante et si gentille", a réagi la double tenante du titre après avoir infligé la première défaite de la semaine à la Danoise (2-6, 6-3, 7-6 (8/6). "Elle méritait de gagner parce qu'elle était la seule à n'avoir perdu aucun match" ici jusque-là, a ajouté la cadette des soeurs Williams, 33 ans. Les deux joueuses sont très proches et ont entonné ensemble "We Belong Together" au concert de Mariah Carey, vendredi soir.

Trois jours après sa plus lourde défaite (6-0, 6-2 face à Halep) depuis 1998, Serena Williams a montré une hargne et une force de caractère qui doivent faire peur à ses adversaires. A commencer par Halep... "Je ne sais pas combien de fois je l'ai frappée, mais cette raquette ne pourra plus me faire du mal. Cela, je peux vous l'assurer", a raconté Serena à propos de sa rage au premier set lorsqu'elle perdait le 7e jeu pour être menée 2-5.

"J'ai un peu perdu mon calme. Mais bon, vous savez au moins que je suis une passionnée. Je donne toujours du 200% quand je joue quelle que soit ma situation. Je donne tout sur chaque frappe et à chaque point", a-t-elle encore dit.

Dans le dernier set, Serena Williams, assurée de terminer l'année en N.1 mondiale pour la quatrième fois depuis vendredi, a retrouvé calme et efficacité même si elle avait dû sauver une balle de match à 4-5 grâce à un lob. Mais la Danoise devait s'incliner à la 4e balle de match en envoyant un coup droit dehors et concéder sa 10e défaite en 11 rencontres avec la joueuse aux 18 titres en Grand Chelem. "Cela fait vraiment mal d'être si près de la victoire et de perdre quand même", a simplement dit Wozniacki.

De son côté, Simona Halep a atteint la finale du Masters à sa première participation en battant facilement la Agnieszka Radwanska 6-2, 6-2 en 68 minutes.

"Caroline a joué un grand match, c'était vraiment difficile aujourd'hui. Je me sens vraiment mal parce qu'elle est si étonnante et si gentille", a réagi la double tenante du titre après avoir infligé la première défaite de la semaine à la Danoise (2-6, 6-3, 7-6 (8/6). "Elle méritait de gagner parce qu'elle était la seule à n'avoir perdu aucun match" ici jusque-là, a ajouté la cadette des soeurs Williams, 33 ans. Les deux joueuses sont très proches et ont entonné ensemble "We Belong Together" au concert de Mariah Carey, vendredi soir. Trois jours après sa plus lourde défaite (6-0, 6-2 face à Halep) depuis 1998, Serena Williams a montré une hargne et une force de caractère qui doivent faire peur à ses adversaires. A commencer par Halep... "Je ne sais pas combien de fois je l'ai frappée, mais cette raquette ne pourra plus me faire du mal. Cela, je peux vous l'assurer", a raconté Serena à propos de sa rage au premier set lorsqu'elle perdait le 7e jeu pour être menée 2-5. "J'ai un peu perdu mon calme. Mais bon, vous savez au moins que je suis une passionnée. Je donne toujours du 200% quand je joue quelle que soit ma situation. Je donne tout sur chaque frappe et à chaque point", a-t-elle encore dit. Dans le dernier set, Serena Williams, assurée de terminer l'année en N.1 mondiale pour la quatrième fois depuis vendredi, a retrouvé calme et efficacité même si elle avait dû sauver une balle de match à 4-5 grâce à un lob. Mais la Danoise devait s'incliner à la 4e balle de match en envoyant un coup droit dehors et concéder sa 10e défaite en 11 rencontres avec la joueuse aux 18 titres en Grand Chelem. "Cela fait vraiment mal d'être si près de la victoire et de perdre quand même", a simplement dit Wozniacki. De son côté, Simona Halep a atteint la finale du Masters à sa première participation en battant facilement la Agnieszka Radwanska 6-2, 6-2 en 68 minutes.