Ruben Bemelmans avait certes réussi à remporter le premier set au jeu décisif au cours duquel il a du sauver deux balles de set: 6-7 (7/9), mais dans la seconde manche, le Limbourgeois était breaké d'entrée (0-1). Cela suffisait à Fucsovics pour conserver sa marge d'avance jusqu'au bout et égaliser à une manche partout (6-4). Le troisième set, décisif, voyait le Hongrois réussir à prendre la mise en jeu du Belge dans le 4e jeu pour mener 3-1. Un autre break permettait à Fucsovics de filer vers le gain du troisième set offrant la qualification à son pays.

Belges et Hongrois avaient abordé ce match décisif dos à dos (2-2). La Hongrie ayant égalisé par deux fois.

Samedi, dans le quatrième match, Kimmer Coppejans (ATP 154) avait en effet été dominé par Attila Balazs (ATP 76) 6-3, 6-0 sur la terre battue du Fonix Hall de Debrecen. Juste avant, le double formé par Sander Gillé et Joran Vliegen avait battu Balazs et Fucsovics - 3-6, 6-1, 6-4 - remettant la Belgique aux commandes (1-2) un peu plus tôt dans la journée.

La première journée s'était à 1-1. Vendredi, Ruben Bemelmans avait offert le premier point à son pays en s'imposant 5-7, 7-6 (7-4), 6-4 face à Balazs. La Hongrie avait ensuite égalisé à l'issue de la deuxième rencontre remportée par Fucsovics face à Coppejans en trois sets aussi 6-2, 5-7 et 6-4.

La Belgique évoluait sans David Goffin qui a choisi de rester sur surface dure pour préparer ses prochains tournois américains.

La Hongrie rejoint en phase finale l'Espagne, la Russie, le Canada et la Grande-Bretagne, demi-finalistes en 2018, ainsi que la France et la Serbie, bénéficiaires d'une invitation, automatiquement qualifiés, ainsi que 11 autres pays désignés à l'issue des qualifications qui s'achèvent ce week-end.

Le lauréat de la Coupe Davis 2020 sera connu au terme d'une semaine de compétition, prévue du 23 au 29 novembre à Madrid, où seront rassemblées donc 18 nations.

En novembre dernier, l'Espagne avait remporté la première édition de ce nouveau format en battant le Canada en finale. La Belgique n'avait pu rejoindre les quarts de finale.

Ruben Bemelmans avait certes réussi à remporter le premier set au jeu décisif au cours duquel il a du sauver deux balles de set: 6-7 (7/9), mais dans la seconde manche, le Limbourgeois était breaké d'entrée (0-1). Cela suffisait à Fucsovics pour conserver sa marge d'avance jusqu'au bout et égaliser à une manche partout (6-4). Le troisième set, décisif, voyait le Hongrois réussir à prendre la mise en jeu du Belge dans le 4e jeu pour mener 3-1. Un autre break permettait à Fucsovics de filer vers le gain du troisième set offrant la qualification à son pays. Belges et Hongrois avaient abordé ce match décisif dos à dos (2-2). La Hongrie ayant égalisé par deux fois. Samedi, dans le quatrième match, Kimmer Coppejans (ATP 154) avait en effet été dominé par Attila Balazs (ATP 76) 6-3, 6-0 sur la terre battue du Fonix Hall de Debrecen. Juste avant, le double formé par Sander Gillé et Joran Vliegen avait battu Balazs et Fucsovics - 3-6, 6-1, 6-4 - remettant la Belgique aux commandes (1-2) un peu plus tôt dans la journée. La première journée s'était à 1-1. Vendredi, Ruben Bemelmans avait offert le premier point à son pays en s'imposant 5-7, 7-6 (7-4), 6-4 face à Balazs. La Hongrie avait ensuite égalisé à l'issue de la deuxième rencontre remportée par Fucsovics face à Coppejans en trois sets aussi 6-2, 5-7 et 6-4. La Belgique évoluait sans David Goffin qui a choisi de rester sur surface dure pour préparer ses prochains tournois américains. La Hongrie rejoint en phase finale l'Espagne, la Russie, le Canada et la Grande-Bretagne, demi-finalistes en 2018, ainsi que la France et la Serbie, bénéficiaires d'une invitation, automatiquement qualifiés, ainsi que 11 autres pays désignés à l'issue des qualifications qui s'achèvent ce week-end. Le lauréat de la Coupe Davis 2020 sera connu au terme d'une semaine de compétition, prévue du 23 au 29 novembre à Madrid, où seront rassemblées donc 18 nations. En novembre dernier, l'Espagne avait remporté la première édition de ce nouveau format en battant le Canada en finale. La Belgique n'avait pu rejoindre les quarts de finale.