Même si la terre battue est sa surface de prédilection, Wawrinka, qui avait décroché à Melbourne le premier titre du Grand Chelem de sa carrière, n'a jamais vraiment réussi à Paris, où il n'a atteint qu'une fois les quarts de finale, en 2013.

Mais il n'y avait été éliminé qu'une fois au premier tour, en 2006 pour sa deuxième participation. Wawrinka était considéré comme l'un des favoris pour le titre, après sa victoire en Australie, qu'il avait confirmée par un succès à Monte-Carlo.

Il restait toutefois sur deux revers qui l'ont sans doute fragilisé, au deuxième tour à Madrid face à l'Autrichien Dominic Thiem, et en huitièmes de finale à Rome contre l'Allemand Tommy Haas.

Garcia-Lopez était un adversaire dangereux pour un premier tour, mais le Suisse a évolué très loin de son meilleur niveau. Il s'est même totalement liquéfié dans les deux derniers sets, alors qu'il avait réussi à revenir à une manche partout.

Rafael Nadal au pas de course

L'Espagnol Rafael Nadal, N.1 mondial et huit fois victorieux à Paris, a lui corrigé l'Américain Robby Ginepri, 279e au classement ATP, en trois sets 6-0, 6-3, 6-0 lundi, pour accéder au deuxième tour.

Nadal jouera un deuxième match sans doute un peu plus disputé face au Français Paul-Henri Mathieu (ATP 90), ou à l'Autrichien Dominic Thiem (ATP 57).

Même si la terre battue est sa surface de prédilection, Wawrinka, qui avait décroché à Melbourne le premier titre du Grand Chelem de sa carrière, n'a jamais vraiment réussi à Paris, où il n'a atteint qu'une fois les quarts de finale, en 2013. Mais il n'y avait été éliminé qu'une fois au premier tour, en 2006 pour sa deuxième participation. Wawrinka était considéré comme l'un des favoris pour le titre, après sa victoire en Australie, qu'il avait confirmée par un succès à Monte-Carlo. Il restait toutefois sur deux revers qui l'ont sans doute fragilisé, au deuxième tour à Madrid face à l'Autrichien Dominic Thiem, et en huitièmes de finale à Rome contre l'Allemand Tommy Haas. Garcia-Lopez était un adversaire dangereux pour un premier tour, mais le Suisse a évolué très loin de son meilleur niveau. Il s'est même totalement liquéfié dans les deux derniers sets, alors qu'il avait réussi à revenir à une manche partout. Rafael Nadal au pas de course L'Espagnol Rafael Nadal, N.1 mondial et huit fois victorieux à Paris, a lui corrigé l'Américain Robby Ginepri, 279e au classement ATP, en trois sets 6-0, 6-3, 6-0 lundi, pour accéder au deuxième tour. Nadal jouera un deuxième match sans doute un peu plus disputé face au Français Paul-Henri Mathieu (ATP 90), ou à l'Autrichien Dominic Thiem (ATP 57).