Lauréate de l'US Open 2018 et de l'Open d'Australie 2019, Osaka ne deviendra pas la toute première joueuse de l'histoire à remporter d'affilée trois premiers trophées en Grand Chelem. La Japonaise de 21 ans est toutefois assurée de conserver la place de N.1 mondiale à l'issue de la quinzaine parisienne.

Osaka avait déjà sérieusement souffert lors de ses deux premiers matches : au premier tour, elle était passée à deux points de l'élimination face à la Slovaque Anna Karolina Schmiedlova (90e), puis au deuxième, elle avait accusé un set et un break de retard contre la Bélarusse Victoria Azarenka, ex-N.1 mondiale.

Sur le court Central samedi, la joueuse nipponne a commis trop de fautes directes, 38 précisément, pour espérer s'en sortir.

Osaka n'a encore jamais franchi le cap de la première semaine à Roland-Garros. Le potentiel quart de finale entre elle et Serena Williams n'aura donc pas lieu.

Siniakova, 42e joueuse mondiale, atteint elle son premier huitième de finale en Grand Chelem. Pour une place en quarts de finale, la Tchèque de 23 ans affrontera soit l'Américaine Madison Keys, soit la Russe Anna Blinkova.

"C'est incroyable, je n'arrive pas à y croire, je suis tellement contente", s'est-elle réjouie.