L'Espagnol n'a jusqu'ici connu qu'un seul accroc, lors de son match précédent avec la perte d'un set face au Belge David Goffin (23e). Cet écart de conduite a donc vite été effacé.

Face à l'Argentin, 73e joueur mondial, l'écart était bien trop grand pour que le suspense s'invite de toute façon dans ce match.

Sous un soleil de plomb, l'Espagnol, en quête cette année d'un 12e sacre historique Porte d'Auteuil, ne lui a pas laissé la moindre chance. Très vite dépassé par les coups du Majorquin, l'Argentin, pour son tout premier tournoi du Grand Chelem, et pourtant assez habile sur terre battue, n'est parvenu que par intermittence à bousculer l'Espagnol. Comme sur la fin du 3e set où, mené 4-1, il a empoché deux jeux de suite en lâchant tous ses coups.

Mais le roi n'a pas vraiment vacillé. Et a conclu sans trembler. Si Roger Federer, Novak Djokovic et Gaël Monfils sont les seuls jusqu'ici à n'avoir cédé aucun set, le N.2 mondial n'en reste pas moins très impressionnant depuis le début de la quinzaine.

Il affrontera en quart de finale le vainqueur du match entre Benoit Paire (38e) et le Japonais Kei Nishikori (7e).