Dans la première manche, la future N.1 belge a réussi tout ce qu'elle entreprenait, au contraire de la Roumaine, pour facilement mener 5-0. Si Mitu remportait finalement son premier jeu de service, Van Uytvanck empochait le set dans le jeu suivant en à peine 25 minutes de jeu.

La deuxième manche était plus disputée, mais la protégée d'Ann Devries négociait parfaitement chaque moment important de la partie comme lors des 5e et 6e jeux qui lui permettaient de breaker son adversaire pour prendre l'avantage 4-2. Elle sauvait ensuite plusieurs balles de break pour conclure trois jeux plus tard sur une double faute de la Roumaine, après 42 minutes de jeu dans le 2e set.

Van Uytvanck, qui s'était défaite successivement aux tours précédents de Zarina Diyas (WTA 32), Anna Karolina Schmiedlova (WTA 52) et Kristina Mladenovic (WTA 44), jouera pour une place dans le dernier carré contre la gagnante du duel entre la Tchèque Petra Kvitova (WTA 4) et la Suissesse Timea Bacsinszky (WTA 24).

"J'en ai eu les larmes aux yeux"

Elle a sauté dans les bras de sa coach après la balle de match tellement elle était folle de joie... Alison Van Uytvanck (WTA 93) s'est qualifiée, lundi à Roland Garros, pour la première fois de sa carrière pour les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Sur le court n°1, la Brabançonne, 21 ans, a battu la Roumaine Andreea Mitu (WTA 100), 23 ans, 6-1, 6-3 en 1h08 à peine. "C'est incroyable!", s'exclama-t-elle. "J'en ai eu les larmes aux yeux."

Alison Van Uytvanck a joué le match quasi parfait, lundi à Roland Garros, pour poursuivre son conte de fées sur la terre battue parisienne. Sous les yeux de Kim Clijsters, venue la soutenir alors qu'elle participera au Trophée des Légendes, la rouquine de Grimbergen en a fait voir de toutes les couleurs à Andreea Mitu, l'autre invité surprise du tableau féminin. La raquette conquérante, elle a claqué 8 aces, frappé 28 coups gagnants et écarté 7 balles de break sur 7 pour écoeurer la Roumaine qui conclut la partie par une double faute. "Je suis bien entrée dans le match. J'étais un peu nerveuse, mais je crois qu'elle l'était plus que moi", expliqua-t-elle.

"Le moment clé fut ce jeu au début du deuxième set lorsque j'ai été menée 0-40 sur mon service (NdlR : à 1-0 pour Andreea Mitu). J'ai réussi à le gagner et je suis parvenue à reprendre l'ascendant. Elle commençait à mieux jouer vers la fin du premier set et il fallait que je sois sur mes gardes. Tout le monde savait qu'il s'agissait d'une belle occasion de se hisser en quart de finale. Je l'ai saisie. Et je suis très heureuse."

Voilà donc, en effet, Alison Van Uytvanck en quart de finale. Le tout à son deuxième Roland Garros et son sixième tournoi du Grand Chelem seulement! Mercredi, la jeune Brabançonne défiera soit la Tchèque Petra Kvitova (WTA 4), lauréate à Wimbledon en 2011 et 2014, soit la Suissesse Timea Bacsinszky (WTA 24), qui s'affrontaient en dernier match de la journée sur le Court Suzanne Lenglen. "Je ne le savais même pas", sourit-elle. "Et puis, peu importe. Ce sera quoi qu'il arrive un chouette match pour moi..."

Van Uytvanck défiera la Suissesse Bacsinszky en quart de finale

Alison Van Uytvanck, 93e joueuse mondiale, jouera mercredi pour une place dans le dernier carré de Roland-Garros contre la Suissesse Timea Bacsinszky, 24e mondiale. Cette dernière a sorti la Tchèque Petra Kvitova, 4e à la WTA et tête de série N.4, en trois sets 2-6, 6-0, 6-3, lundi soir en huitièmes de finale.

Plus tôt dans la journée, Van Uytvanck n'avait pas laissé passer sa chance de rejoindre les quarts en prenant la mesure de la Roumaine Andreea Mitu (WTA 100) en deux sets: 6-1, 6-3. Ce sera la première confrontation directe entre la Belge et la Suissesse de 25 ans sur le circuit professionnel. Avec l'élimination de Kvitova, il n'y aura que deux joueuses du Top 10 présentes en quarts de finale : l'Américaine Serena Williams, N.1 mondiale, et la Serbe Ana Ivanovic (N.7). Cette défaite est une immense déception pour Kvitova, demi-finaliste à Roland-Garros en 2012, même si la terre battue n'est pas sa surface de prédilection. Elle a obtenu ses meilleurs résultats à Wimbledon, où elle s'est imposée en 2011 et 2014.

Elle était toutefois la seule joueuse à avoir battu cette saison Serena Williams, à Madrid, un tournoi sur terre battue qu'elle avait gagné, ce qui pouvait lui donner des ambitions pour Roland-Garros. Bacsinszky, qui en 2013 avait failli renoncer au tennis pour se lancer dans l'hôtellerie, après des blessures récurrentes à un pied, obtient là le meilleur résultat de sa carrière. Avant d'arriver à Paris, elle n'avait encore jamais dépassé le troisième tour d'un tournoi du Grand Chelem.

Dans la première manche, la future N.1 belge a réussi tout ce qu'elle entreprenait, au contraire de la Roumaine, pour facilement mener 5-0. Si Mitu remportait finalement son premier jeu de service, Van Uytvanck empochait le set dans le jeu suivant en à peine 25 minutes de jeu. La deuxième manche était plus disputée, mais la protégée d'Ann Devries négociait parfaitement chaque moment important de la partie comme lors des 5e et 6e jeux qui lui permettaient de breaker son adversaire pour prendre l'avantage 4-2. Elle sauvait ensuite plusieurs balles de break pour conclure trois jeux plus tard sur une double faute de la Roumaine, après 42 minutes de jeu dans le 2e set. Van Uytvanck, qui s'était défaite successivement aux tours précédents de Zarina Diyas (WTA 32), Anna Karolina Schmiedlova (WTA 52) et Kristina Mladenovic (WTA 44), jouera pour une place dans le dernier carré contre la gagnante du duel entre la Tchèque Petra Kvitova (WTA 4) et la Suissesse Timea Bacsinszky (WTA 24). Elle a sauté dans les bras de sa coach après la balle de match tellement elle était folle de joie... Alison Van Uytvanck (WTA 93) s'est qualifiée, lundi à Roland Garros, pour la première fois de sa carrière pour les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Sur le court n°1, la Brabançonne, 21 ans, a battu la Roumaine Andreea Mitu (WTA 100), 23 ans, 6-1, 6-3 en 1h08 à peine. "C'est incroyable!", s'exclama-t-elle. "J'en ai eu les larmes aux yeux." Alison Van Uytvanck a joué le match quasi parfait, lundi à Roland Garros, pour poursuivre son conte de fées sur la terre battue parisienne. Sous les yeux de Kim Clijsters, venue la soutenir alors qu'elle participera au Trophée des Légendes, la rouquine de Grimbergen en a fait voir de toutes les couleurs à Andreea Mitu, l'autre invité surprise du tableau féminin. La raquette conquérante, elle a claqué 8 aces, frappé 28 coups gagnants et écarté 7 balles de break sur 7 pour écoeurer la Roumaine qui conclut la partie par une double faute. "Je suis bien entrée dans le match. J'étais un peu nerveuse, mais je crois qu'elle l'était plus que moi", expliqua-t-elle. "Le moment clé fut ce jeu au début du deuxième set lorsque j'ai été menée 0-40 sur mon service (NdlR : à 1-0 pour Andreea Mitu). J'ai réussi à le gagner et je suis parvenue à reprendre l'ascendant. Elle commençait à mieux jouer vers la fin du premier set et il fallait que je sois sur mes gardes. Tout le monde savait qu'il s'agissait d'une belle occasion de se hisser en quart de finale. Je l'ai saisie. Et je suis très heureuse." Voilà donc, en effet, Alison Van Uytvanck en quart de finale. Le tout à son deuxième Roland Garros et son sixième tournoi du Grand Chelem seulement! Mercredi, la jeune Brabançonne défiera soit la Tchèque Petra Kvitova (WTA 4), lauréate à Wimbledon en 2011 et 2014, soit la Suissesse Timea Bacsinszky (WTA 24), qui s'affrontaient en dernier match de la journée sur le Court Suzanne Lenglen. "Je ne le savais même pas", sourit-elle. "Et puis, peu importe. Ce sera quoi qu'il arrive un chouette match pour moi..."Alison Van Uytvanck, 93e joueuse mondiale, jouera mercredi pour une place dans le dernier carré de Roland-Garros contre la Suissesse Timea Bacsinszky, 24e mondiale. Cette dernière a sorti la Tchèque Petra Kvitova, 4e à la WTA et tête de série N.4, en trois sets 2-6, 6-0, 6-3, lundi soir en huitièmes de finale. Plus tôt dans la journée, Van Uytvanck n'avait pas laissé passer sa chance de rejoindre les quarts en prenant la mesure de la Roumaine Andreea Mitu (WTA 100) en deux sets: 6-1, 6-3. Ce sera la première confrontation directe entre la Belge et la Suissesse de 25 ans sur le circuit professionnel. Avec l'élimination de Kvitova, il n'y aura que deux joueuses du Top 10 présentes en quarts de finale : l'Américaine Serena Williams, N.1 mondiale, et la Serbe Ana Ivanovic (N.7). Cette défaite est une immense déception pour Kvitova, demi-finaliste à Roland-Garros en 2012, même si la terre battue n'est pas sa surface de prédilection. Elle a obtenu ses meilleurs résultats à Wimbledon, où elle s'est imposée en 2011 et 2014. Elle était toutefois la seule joueuse à avoir battu cette saison Serena Williams, à Madrid, un tournoi sur terre battue qu'elle avait gagné, ce qui pouvait lui donner des ambitions pour Roland-Garros. Bacsinszky, qui en 2013 avait failli renoncer au tennis pour se lancer dans l'hôtellerie, après des blessures récurrentes à un pied, obtient là le meilleur résultat de sa carrière. Avant d'arriver à Paris, elle n'avait encore jamais dépassé le troisième tour d'un tournoi du Grand Chelem.