"Je pense que le gazon est sa meilleure surface. Il lit très bien le jeu, bouge extrêmement bien. Ce sera un match difficile", a dit le numéro 3 mondial.

Federer a eu besoin de cinq sets, et 3h34, pour éliminer le Français Julien Benneteau, vendredi en 16e. "C'est toujours une très bonne sensation que de revenir de deux sets zéro. Avec le toit fermé, l'atmosphère était spéciale. Le public s'en est mêlé et pour les joueurs c'était fantastique. Après un match comme ça, ça gonfle le moral. (Qu'est-ce qui a fait la différence?) Avoir été là si souvent, savoir comment gérer ces situations, ne pas paniquer. Je savais que le physique ne serait pas un problème, mais je ne pouvais plus me permettre la moindre erreur. J'ai manqué une situation à 0-40 sur son service au 4e set. Ca a été le moment le plus difficile. Mais j'ai joué de mieux en mieux au fil du match, c'est ce que j'espérais. L'expérience est importante mais ne fait pas tout, il faut se battre. J'ai manqué beaucoup d'opportunités, mais j'ai aussi réussi quelques gros coups quand il fallait", a déclaré le Suisse.

Avec Belga.