"Pour me sentir mieux, j'ai besoin d'être opéré", ce qui implique une absence pour "de nombreux mois", a déclaré le Suisse (40 ans), qui n'a plus joué depuis Wimbledon, a notamment manqué les Jeux olympiques de Tokyo et est donc forfait pour l'US Open.

Le N.9 mondial, lauréat de 20 titres en Grand Chelem, ne veut cependant pas encore penser à une fin de carrière. "Je veux me donner une lueur d'espoir de revenir sur le circuit d'une manière ou d'une autre", a-t-il expliqué. "Je suis réaliste, comprenez-moi bien. Je sais à quel point c'est difficile à mon âge de se refaire opérer. Je vais essayer."

L'ancien N.1 mondial n'a disputé que 13 matches en 2021, pour un bilan mitigé de neuf victoires et quatre défaites sur cinq tournois. Sa saison 2020, avec six matches joués, avait été perturbée par la pandémie de coronavirus et marquée par deux opérations du genou.

Cette saison, le natif de Bâle s'était retiré avant les huitièmes de finale à Roland-Garros, afin de préparer Wimbledon, son tournoi fétiche qu'il a remporté huit fois mais où il a été sorti en quarts de finale par le Polonasi Hubert Hurkacz.

"Pour me sentir mieux, j'ai besoin d'être opéré", ce qui implique une absence pour "de nombreux mois", a déclaré le Suisse (40 ans), qui n'a plus joué depuis Wimbledon, a notamment manqué les Jeux olympiques de Tokyo et est donc forfait pour l'US Open. Le N.9 mondial, lauréat de 20 titres en Grand Chelem, ne veut cependant pas encore penser à une fin de carrière. "Je veux me donner une lueur d'espoir de revenir sur le circuit d'une manière ou d'une autre", a-t-il expliqué. "Je suis réaliste, comprenez-moi bien. Je sais à quel point c'est difficile à mon âge de se refaire opérer. Je vais essayer." L'ancien N.1 mondial n'a disputé que 13 matches en 2021, pour un bilan mitigé de neuf victoires et quatre défaites sur cinq tournois. Sa saison 2020, avec six matches joués, avait été perturbée par la pandémie de coronavirus et marquée par deux opérations du genou. Cette saison, le natif de Bâle s'était retiré avant les huitièmes de finale à Roland-Garros, afin de préparer Wimbledon, son tournoi fétiche qu'il a remporté huit fois mais où il a été sorti en quarts de finale par le Polonasi Hubert Hurkacz.